Le géopoliticien M. Luc Michel : L’occident veut saboter les processus des élections démocratiques de 2020 au Burundi
Partage

GEOPOLITIQUE GRANDS LACS AFRICAINS, SECURITE, ELECTIONS 2020 – Bruxelles, 21/11/2019 – PressTV a interrogé le géopoliticien M. Luc Michel sur la situation burundaise, après l’attaque meurtrière du samedi 16 novembre 2019 par un groupuscule militaire venu du Rwanda.

« Est ce une vengeance occidentale ? » Demande la journaliste de Press TV [ http://french.presstv.com/ ]. Le géopoliticien M. Luc Michel affirme que c’est liée au processus électoral qui approche. L’occident compte le saboter. Le Burundi a exclu tout partenaire occidental dans l’organisation des élections démocratiques 2020.

Le géopoliticien M. Luc Michel : « Cette 3ème attaque contre le Burundi est visiblement réalisée par des Forces Spéciales [*] qui ont attaqué des positions militaires de l’armée burundaise pendant la nuit. Elles sont équipées de gilets par balles et de lunettes de visions nocturnes. C’est l’équipement des Forces Spéciales occidentales, probablement obtenu par le Rwanda.
Le Ministre de la Défense du Burundi accuse directement le Rwanda. Le Rwanda qui est l’état client de Washingthon et aujourd’hui de Paris dans la région des grands lacs, qui a assuré 25 années de déstabilisation du Congo et du Burundi …« 

La diplomatie burundaise devrait en solidarité panafricaniste expliquer ce qui arrive au Burundi et le dénoncer haut et fort dans les instances internationales ( ONU, Union Africaine ).

Les mains des occidentaux, avec la technologie militaire qui a été employé dans cette opération, n’est pas à prouver.

[*] Les contractuels – milices privés, mercenaires équipés ex. Les fameux » blackwaters », les « Bob Denard » d’aujourd’hui  : [ https://vimeo.com/374204545 ]

Image : PRESSTV
Image : PRESSTV

SOURCES : PRESSTV , NAHIMANA P.