Forum de haut niveau des femmes leaders :  » Unissons- nous contre la malnutrition au Burundi ».
Partage

Le Président de la République Evariste Ndayishimiye a rehaussé de sa présence mardi 19 octobre 2021 les cérémonies d’ouverture du forum de haut niveau des femmes leaders, 2ème édition, sous le thème »: Femmes leaders, unissons- nous contre la malnutrition au Burundi ».

L’objectif de ce forum est de donner l’occasion aux femmes leaders d’échanger sur le pas déjà franchi par rapport au combat contre la malnutrition au Burundi, apprendre de l’expérience des autres Pays et définir d’autres stratégies susceptibles de permettre l’éradication de la malnutrition au Burundi selon la Première Dame du Burundi et Présidente de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD).

Dans son discours, Angeline Ndayishimiye a indiqué qu’en date du 20 octobre 2020, l’OPDAD a procédé au lancement de la campagne « malnutrition zéro » qui s’étend sur une période de 5 ans en vue de lutter contre la malnutrition sous toutes ses formes. Elle a fait savoir qu’en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers, l’OPDAD Burundi ne ménage aucun effort pour venir en aide aux enfants souffrant de malnutrition surtout dans les orphelinats.
La Première Dame du Burundi a expliqué dans son discours, que ce forum était une occasion d’échanger sur le pas déjà franchi par rapport au combat contre la malnutrition, d’évaluer la situation nutritionnelle en Afrique et au Burundi, les succès, les défis et les perspectives d’avenir dans ce domaine.

La Présidente de l’OPDAD Angéline Ndayishimiye a précisé que ce forum va également analyser le rôle et la contribution de la femme dans la lutte contre la malnutrition sous toutes ses formes. Et d’interpeller les femmes leaders sur leur rôle dans la sensibilisation des parents, des familles et de la communauté sur les bienfaits de l’allaitement maternel et de l’alimentation en compléments adéquats pour assurer la promotion des bonnes pratiques nutritionnelles.

Le coordonnateur résident du système des Nations Unies au Burundi a quant à lui salué les efforts consentis par le gouvernement du Burundi afin de combattre la malnutrition, le Chef de l’Etat et la première Dame en tête, pour aboutir « à la malnutrition zéro » au Burundi. Il a promis que le système des Nations Unies continuera à appuyer le Burundi dans la lutte contre la malnutrition.

Prenant la parole, le Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye a indiqué que ce forum de haut niveau des femmes leaders, 2ème édition, est d’une grande importance en ce qui concerne la vie du Pays, car a-t-dit, la malnutrition est une question qui touche une partie des vies humaines. Le Chef de l’Etat a appelé les burundais à avoir l’habitude de consommer des aliments riches car ils sont trouvables sur le sol burundais.Le Président de la République a exhorté les femmes leaders à faire leur la lutte contre la malnutrition pour arriver à la réduction de la prévalence de la malnutrition sous toutes ses formes au Burundi.

Le Président de la République a également appelé les investisseurs à appuyer le gouvernement en vue d’arriver à une bonne santé de la population burundaise. Et de demander aux femmes leaders de travailler ensemble pour qu’au terme de ce forum, elles puissent franchir une étape satisfaisante dans la réduction de la prévalence de la malnutrition. Il a exhorté les femmes leaders à s’impliquer davantage dans le renforcement de la sécurité alimentaire et sanitaire.

Le Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye a fait savoir qu’il est évident qu’il y a de quoi manger au Burundi mais que la plupart des ménages connaissent une alimentation déséquilibrée. Il s’est engagé à tout mettre en œuvre pour une augmentation significative de la production afin que les ménages puissent consommer des aliments riches pour une bonne santé.

Thaddée Ndikumana, ministre en charge de la santé publique a fait savoir que selon l’OMS le seuil de malnutrition aiguë globale ne devrait pas excéder 5%. Pour Thaddée Ndikumana, au Burundi, 4 % des enfants manifestent des signes de malnutrition aiguë modérée et 1% des enfants burundais sont atteints de malnutrition aiguë sévère.
Le ministre de la santé a fait savoir que le Burundi est sur une bonne voie en matière de lutte contre la malnutrition. Le gouvernement a mis en place des stratégies pour accélérer l’élimination de la forme sévère sur tout le territoire national d’ici 5 ans, a-t-il expliqué.

La Représentante Résidente de ONU Femmes a pour sa part précisé que les femmes ont un rôle incontournable dans la lutte contre la malnutrition et a souhaité qu’elles capitalisent leur leadership à tous les niveaux pour vaincre la malnutrition.

Les cérémonies d’ouverture du forum de haut niveau des femmes leaders, 2ème édition organisé par la Première Dame Angéline Ndayishimiye et Présidente de l’OPDAD ont vu la Présence de différentes hautes autorités dont la Première Dame du Niger, le coordonnateur résident du système des Nations Unis au Burundi, la Représentante de l’ONU Femmes au Burundi, le Représentant de l’OMS ainsi que d’autres hauts cadres du pays. Ce forum durera 2 jours du 19 au 20 octobre

2020.
 
Par GAKIZA Dorine