Burundi : Un voyage au Qatar  parmi les – Pays les Moins Avancés –
Partage

La participation à la 5ème Conférence des Nations Unies (ONU) sur les Pays les Moins Avancés était un voyage présidentiel non apprécié pour le Burundi et les Barundi.

Bujumbura, 10/03/2023 – Cadrant avec la Politique Etrangère des Barundi, dont celle de la Globalisation [1]. Accompagné de son épouse S.E. Ndayubaha Angeline, Première Dame du Burundi. S.E. Ndayishimiye Evariste ( Général Major ), Président du Burundi, est rentré de Doha au Qatar, après avoir participé à la 5ème Conférence des Nations Unies (ONU) sur les Pays les Moins Avancés.

Au Burundi, de nombreux panafricanistes ( notamment Décolonial ) ont regretté ce voyage présidentiel. Considérant que c’était – à ne pas faire – pour les Barundi, et le Burundi, d’accepter qu’on les traite de « moins avancés » ou « Pays les Moins Avancés ». – Ce Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des Pays les Moins Avancés – était un piège – impérialiste – pour démontrer aux autres pays du monde, que les dirigeants du Burundi ne sont pas capables de diriger correctement les Barundi ( Ce qui est totalement faux ! ). Et que le Burundi est un des états qui nécessitent dès lors d’être pris en main par l’ONU ou la gouvernance mondiale ( Globalisation ) à travers la Charte des ONU ( ex. Chapitre XI Article 73). D’où, accepter la Globalisation c’est accepter de perdre sa souveraineté.

– Cette acceptation mentale fausse -, véhiculée aussi à travers le système éducatif actuel occidentalisé des Barundi,  favorise que de nombreux jeunes Barundi, dont de nombreux intellectuels, ces derniers mois, veulent s’exiler. Or, le Burundi -Ingoma y’uburundi-, vieux état millénaire africain, est un des seuls pays au monde où la majorité des citoyens possède encore leur itongo, qui est leur identité et leur mère nourricière, qu’ils défendent merveilleusement individuellement ou avec leurs armées face à des agressions externes. Au Burundi , le monde de la publicité n’y règne pas encore.  La tradition y est encore présente. On y mange encore naturellement, avec un taux d’obésité quasi nulle. Ne vivant nullement dans la pollution industrielle permanente. Préservé par la culture de l’ubuntu des ancêtres Barundi présents. Ainsi, le Burundi est un des pays les plus avancés dans le monde. Ces dernières années, grâce aux Travaux de Développement Communautaire ( TDC – http://bdiagnews.com/TDC ), la politique socio-économique des Barundi s’améliore petit à petit sachant d’où vient le Burundi. Pour rappel, depuis la colonisation Belge, un crime contre l’humanité, le Burundi a vécu un Génocide Régicide entre 1959 à 2005, réalisé par les USA, le Vatican, la France, et la Belgique, causant plus de 4,5 millions de victimes Barundi sur une population de plus de 9 millions de citoyens aujourd’hui.

[1] Bilan : Pourquoi le Burundi, de 2020 à 2023, plonge dans les bras de la Globalisation ? https://burundi-agnews.org/bilan/bilan-pourquoi-le-burundi-de-2020-a-2023-plonge-dans-les-bras-de-la-globalisation/

bdi burundi onu moinsavance 02 11032023 ntarerushatsihouse

bdi burundi onu moinsavance 01 11032023 ntarerushatsihouse

bdi burundi onu moinsavance 001 11032023 ntarerushatsihouse

bdi burundi onu moinsavance 000 11032023 ntarerushatsihouse

bdi burundi onu moinsavance 00 11032023 ntarerushatsihouse

Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Samedi 11 mars 2023 | Photo : Ntare Rushatsi House