Partage

Le Bureau burundais de normalisation et contrôle de qualité (BBN), administrée par le ministère ayant charge le commerce, a recommandé lundi de suspendre la consommation de la boisson « Kargasok », nouvellement commercialisée au Burundi sans être certifiée par le BBN. 

Selon le directeur du BBN, Damien Nakobedetse, ce produit est considérée comme « jus » ou « thé », il contient probablement de l’alcool. « La consommation de Kargasok, vendu à un prix dérisoire, devient inquiétante dans la mesure où le BBN ne l’a pas certifié », a-t-il affirmé à Xinhua. 

Le BBN certifie seulement les produits issus des entreprises qui sont légalement enregistrées. M . Nikobedetse a annoncé que le BBN reste ouvert pour procéder à l’évaluation de la conformité de cette boisson en vue de s’ assurer qu’elle peut être consommée sans danger. La commercialisation de Kargasok est formellement interdite au Rwanda.