Environ 140 personnes ont été tuées vendredi dans un raid mené par des hommes armés venus du Soudan du Sud près de la ville de Gambella, dans le sud-ouest de l’Ethiopie, a-t-on appris dimanche auprès du gouvernement éthiopien.

“Des hommes armés murle ont attaqué près de Gambella et ont fait près de 140 morts. Ils ont aussi enlevé des gens”, a déclaré Tewolde Mulutega, porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères.

Les Murle sont une tribu sud-soudanaise, essentiellement basée dans l’Etat oriental du Jonglei au Soudan du Sud, qui a l’habitude de mener des raids dans les régions alentours pour voler du bétail.

La région de Gambella, située à 50 km de la frontière sud-soudanaise, abrite des citoyens éthiopiens d’ethnie nuer – une des deux principales ethnies au Soudan du Sud avec les Dinka -, mais aussi 272.000 réfugiés sud-soudanais qui ont fui la guerre civile déclenchée en décembre 2013 dans leur pays.

“Nos forces armées sont à la poursuite des attaquants et ils en ont tué un grand nombre”, a ajouté Tewolde Mulutega, sans pouvoir ou vouloir préciser si l’armée éthiopienne était entrée en territoire sud-soudanais.

L’Ethiopie est très impliquée dans le processus de paix au Soudan du Sud en raison des risques de déstabilisation à Gambella. Riek Machar, le chef de la rébellion sud-soudanaise, était censé être dimanche à Gambella, avant de faire son retour lundi à Juba.

Source: Belga