La Tanzanie octroie au Burundi des terres pour la construction d’un port sec
Partage

Le gouvernement de Tanzanie a annoncé lundi avoir alloué 10 hectares de terres au Burundi, pays enclavé, pour la construction d’un port sec.

Leonard Chamuriho, ministre tanzanien des Travaux et des Transports, a annoncé cette attribution de terres au Burundi lors d’entretiens à Dodoma, la capitale tanzanienne, avec l’ambassadeur burundais en Tanzanie, Gervais Abayeho.

M. Chamuriho a indiqué que ces terres avaient été attribuées dans la zone de Kwala dans la région de la Côte, située près du principal port de ce pays d’Afrique de l’Est, qui est le port de Dar es Salaam.

M. Chamuriho a assuré au diplomate burundais et aux 10 membres de sa délégation que la Tanzanie continuerait d’exporter et d’importer les produits de ce pays enclavé par le port de Dar es Salaam.

De son côté, le diplomate burundais a indiqué que ce port sec aiderait les commerçants et hommes d’affaires burundais à conserver leurs produits avant leur transport vers ce petit pays d’Afrique de l’Est.

« La construction de ce port sec permettra également de réduire les coûts encourus par les hommes d’affaires burundais dans la conservation de leurs produits en transit », a indiqué M. Abayeho.

Cette délégation burundaise de 10 membres a visité les projets phares de la Tanzanie, dont la ligne de chemin de fer à écartement normal et les ports de Dar es Salaam et de Kigoma sur les rives du lac Tanganyika.

Source Xinhua