Un moment historique : La CVR reconnaît le Génocide Contre les Bahutu du Burundi de 1972-1973
Partage

Événement historique au Burundi : La CVR a qualifié les massacres de 1972-1973 au Burundi comme Génocide Contre les Bahutu du Burundi en 1972-1973.

BUJUMBURA, 20/12/2021 – Se présentant devant les parlementaires Barundi, députés et sénateurs réunis en congrès, dans l’hémycycle de KIGOBE. La Commission Vérité Réconciliation (CVR) du Burundi a qualifié de « Génocide » et de « Crime contre l’Humanité » les massacres contre les Bahutu [1] du Burundi en 1972 et 1973.
      S’appuyant sur les éléments d’enquête dans son rapport d’étape, exercice 2021. Regroupant 13 livres totalisant 5.116 pages. Faisant état de 19.897 restes humains découverts dans des fosses communes dans les provinces de Bururi, Makamba, Rumonge, Muramvya, Mwaro, Muyinga, Kirundo et la Mairie de Bujumbura. Expliquant que les victimes Bahutu Barundi ont connu une mort atroce: Fusillés, enterrés vivants, écrasés par des camions, torturés dans les cachots, jetés vivants et ligotés dans les rivières et forêts, transpercés par des roseaux aiguisés,… Montrant des listes des intellectuels Bahutu à tuer établies à l’avance, ainsi que des fosses communes creusées. Prouvant que les familles de victimes étaient dépouillées de leurs biens, les veuves et les enfants violées. Faisant aussi état de Batutsi [2] tués à Rumonge et des Batwa [3] à Mwaro. Affirmant que ce Génocide Contre les Bahutu du Burundi de 1972-1973 [4] avait été planifié et mis en exécution par le régime « des Bahima » [5] de l’époque, avec à sa tête le Président MICOMBERO Michel, 1er responsable, dont l’administration communale, les responsables de la justice de l’époque, la jeunesse JRR …
       Concluant, la CVR du BURUNDI a demandé aux bourreaux de demander pardon et au Gouvernement d’instituer une journée nationale de commémoration des victimes du génocide de 1972-1973, ainsi que la réhabilitation morale des victimes appelées à l’époque « abamenja » ainsi que la restitution de leurs biens.
Cadrant avec le processus de réconciliation, le Parlement du Burundi a exhorté les bourreaux encore en vie d’adoucir leurs cœurs et demander pardon aux victimes.
         Le Génocide contre les Bahutu du Burundi en 1972-1973 est une des phases importantes du Génocide Régicide du Burundi [6], ayant occasionné plus de 4,5 Millions de victimes Barundi [7] sur une population de plus de 9 Millions aujourd’hui de Barundi.
Les Barundi sont un peuple de l’Ubuntu [8], accordant une importance capitale aux ancêtres.

Notes :
[1] les Bahutu du Burundi – http://bdiagnews.com/hutu
[2] les Batutsi du Burundi – http://bdiagnews.com/tutsi
[3] les Batwa du Burundi – http://bdiagnews.com/twa
[4] le Génocide contre les Bahutu Barundi de 1972 – https://bdiagnews.com/genocide-contre-les-hutu-du-burundi-en-1972/
[5] les Bahima du Burundi – http://bdiagnews.com/hima
[6] le Génocide Régicide du Burundi – https://bdiagnews.com/le-genocide-regicide/
[7] Les morts, les réfugiés, et les déportés Barundi des camps de concentration du Burundi – http://bdiagnews.com/genocide.htm ; http://bdiagnews.com/agnews_refugees.htm ; http://bdiagnews.com/ccburundi.htm
[8] l’Ubuntu des Barundi – http://bdiagnews.com/ubuntu

[ https://www.youtube.com/watch?v=FjapPx0VKrE ]

SOURCES : NAHIMANA P. , http://burundi-agnews.org, Mardi 21 Décembre 2021 | Photo : ASSEMBLEE.BI, SENAT.BI