Burundi / Afrique : La Bible des Romains responsable de la négrophobie dans le monde
Partage

La négrophobie ou le racisme anti-noir dans le monde est né du – blanchissement des divinités noires ou du divin noir – , entrepris par LA BIBLE DES ROMAINS ou CATHOLICISME dès le 4ème siècle de notre ère ,réalisé par le théologien romain JÉRÔME DE STRITON, devenu SAINT JÉRÔME. Au 20ème siècle, l’anéantissement de l’UBUNTU ou l’UBUNGOMA du Burundi ancien – Ingoma y’uburundi – n’était qu’une continuité pour le VATICAN…

Gitega, 21/03/2023 – Dans l’histoire de l’humanité et de l’Afrique en générale, le Burundi – Ingoma y’Uburundi – et les Barundi ont apporté leur part.   Les Barundi sont des peuples de l’UBUNTU [1], ou de la philosophie de l’UBUNGOMA. « Cette manière d’être un être » -ubuntu- s’est constitué pendant des millénaires . Chaque murundi, ou chaque muntu ( être humain ), possède en lui son – Imana -. C’est à dire -sa chance- à lui, sa force énergétique propre, son – ubwenge – à lui ( son libre arbitre ). Cet – Imana – , que chaque être humain possède, nait de la force énergétique du couple Mukakaryenda–Karyenda [2]. Pour renforcer ou régénérer la force d’ Imana – cette force énergétique en tout être – , chaque murundi pratique le – kubandwa – avec le couple MukaKiranga–Kiranga, se connectant à ses -ancêtres-. L’Ubuntu est la Tradition, l’ Ancestralité des Barundi. Imana fait parti de cette Tradition des Barundi. S’agissant d’un patrimoine des Barundi.
L’ubuntu, Imana, s’étant répandu pendant des millénaires tout le long du Nil, caractérisa l’Afrique et les peuples noirs jusqu’au 4ème siècle de notre ère.

La trace la plus lointaine, datée, de notre terre, remonte à 4,6 milliards d’années. Pour l’Univers, on parle de 13,7 milliards. Le début de l’Humanité est à situer il y a 5,5 millions d’années, avec divers variétés d’Australopithèques en AFRIQUE, passant à l’Homo Habilis, puis l’Homo Erectus. De 300 000 à 130 000, l’Humanité n’est représentée que par l’ Homo Sapiens NOIRS. La différenciation NOIRE,BLANC,JAUNE apparaît entre 10 000 et 2.000 avant notre ère.

L’Histoire de la NEGROPHOBIE [3] est liée à LA JALOUSIE portée par des peuples BLANCS sur les peuples NOIRS. Grosso-modo, les NOIRS ont régné dans le Monde depuis son début jusqu’au 15ème siècle de notre ère. La civilisation du Monde était NOIRE. Ces peuples BLANCS vont se mobiliser, par jalousie, pour CHANGER cette situation. La partie que nous allons conter est celle de LA BATAILLE THÉOLOGIQUE que ces PEUPLES BLANCS vont mener contre LES NOIRS.

Au départ, le MONDE a une BIBLE : LA BIBLE DES NOIRS [4]. Cette BIBLE DES NOIRS, souvent référée par ces PEUPLES BLANCS comme –LE LIVRE DES MORTS ÉGYPTIENS- comprend notamment les TEXTES des PYRAMIDES commençant à partir de 2700 avant notre ère. Portés par LES LANGUES AFRICAINES dont CETTE LANGUE ÉGYPTIENNE ANCIENNE appelée MEDU NETJER ou PAROLES DE DIEU, appelé HIÉROGLYPHES par LES GRECS ANCIENS.
Par la suite, tous les PEUPLES du MONDE vont puiser sur cette BIBLE. On aura LA BIBLE DES CANANÉENS, BIBLE DES ASSYRIENS, BIBLES DE SUMÉRIENS, BIBLE DES SABÉENS etc. Les INDIENS et les CHINOIS faisant pareille.
C’est cette aventure des BIBLES qui va être LE MOTEUR du BLANCHISSEMENT DE NOTRE MONDE en véhiculant LA NEGROPHOBIE. Permettant de BLANCHIR en s’accaparant des TERRES des PEUPLES NOIRS.

Voici cette Histoire de la NEGROPHOBIE.

Au 18ème siècle avant notre ère, certains PEUPLES BLANCS dit – Indo-européens vont commencé à s’installer à CANAAN côté LIBYE actuel. Ils y vivaient avec LES CANANEENS [5]un PEUPLE NOIR. On parle d’eux lorsque l’on parle de l’invasion des PEUPLES DE LA MER. A cette période, commence LE MÉTISSAGE entre LES PEUPLES NOIRS ET BLANCS dans cette région MÉDITERRANÉENNE. L’EGYPTE NOIRE et ses états vassaux sont être envahis par LES PERSES ( CAMBYSE ), puis les GRECS, et à la fin par les ROMAINS.

Au 8ème siècle avant notre ère, les Grecs appelaient l’ Afrique – AETHIOPIS ( ETHIOPIE )-, le pays des êtres NOIRS. Le poète grec HOMÈRE ( auteur de L’ILIADE ET L’ODYSSÉE ) disait :
– dans son LIVRE Ier : « Jupiter (Zeus) quitte les cieux pour venir festoyer avec eux ( Les Éthiopiens = les êtres NOIRS ) à cause de leur justice,leur équité et leurs coutumes« . Les Éthiopiens étaient les êtres les plus justes d’où les dieux quittaient fréquemment leurs cieux pour leur rendre visite.
– Champ I, P.20 ( L’ILIADE ET L’ODYSSÉE ) : « ZEUS et tous les DIEUX de l’OLYMPE sont en ETHIOPIE ( AFRIQUE, PAYS DES NOIRS ) festoyer avec les Éthiopiens ( êtres noirs ) irréprochables. Le 12ème jour, Ils reviendront dans l’OLYMPOS« .
Les Dieux grecs allaient passer du temps avec le peuple NOIR.
– P.617 ( L’ILIADE ET L’ODYSSEE ) :  » Ce n’est pas le temps de m’asseoir. Je retourne aux bouches de l’OKEANOS dans la terre des AITHIOPIENS là où ils sacrifient des hécatombes aux immortels« . S’agissant de POSÉIDON, Dieu grec qui parle, car il s’était absenté pour aller visiter les NOIRS.
HOMÈRE chante aussi souvent les prouesses mentales et militaires …

Au 5ème siècle avant notre ère, le Grec HÉRODOTE dans son Livre 3, ligne 114, disait du pays des êtres NOIRS :  » L’Ethiopie produit de l’or en abondance, des éléphants énormes, toutes sortes d’arbres sauvages et de l’ébène, et les hommes les plus grands et les plus beaux, et ceux qui vivent le plus longtemps« .
L’Afrique était un paradis. Un lieu de SAVOIR extraordinaire. Les ressources y étaient plus nombreuses que les besoins. Un territoire abondant !
A cette période, les GRECS allaient étudier en EGYPTE, en AFRIQUE, pays de NOIRS.
Par exemples: – le mathématicien grec PYTAGORE DE SAMOS, élève du Prof. mathématicien géomètre ÉGYPTIENS NOIRS – OUNOU NEFERI – ( OUNNEFER ) était parti étudier à HELIOPOLIS en EGYPTE au 6ème siècle avant notre ère ;
– le mathématicien grec EUDOXE parti à MEMPHIS étudier chez son Professeur de mathématique, de géométrie, et de philosophie KOUNOU NEFERI ( KNOUMNEFER ) ;
– ou encore le philosophe grec PLATON d’ Athènes, lui avait été l’élève à HELIOPOLIS du Philosophe, Astronome Égyptien NOIRS – SEKA NEFERI ( SEANKNEFER )-.

Au 4ème siècle avant notre ère, le Papyrus d’ Éléphantine fut le premier document à parler des HÉBREUX [6] dans le monde. Écrits en araméen,il renseigne sur des soldats HÉBREUX qui se trouvaient à Éléphantine sous la domination perse.

Au 3ème siècle avant notre ère, comme le rappel Russell GMIRKIN dans ses écrits [7]. C’est en 270 avant notre ère, que 70 intellectuels HÉBREUX vont se rendre à la Bibliothèque d’Alexandrie en EGYPTE, en pleine période de Colonisation Grecs en Egypte ( cfr. Ptolémée II Philadelphe ), pour écrire leur LIVRE SAINT – LA TORAH –, soit LA BIBLE DES HÉBREUX.
Les 70 vont s’inspirer principalement de l’ouvrage – LES LOIS[8] du Grec PLATON où ce dernier, élève de SEKA NEFERI, Philosophe ÉGYPTIENS NOIRS explique, en prenant comme modèle les LÉGISLATEURS AFRICAINS qui disaient que pour rendre efficace des Lois, il suffisait de les rendre DIVINES. C’est à dire de leur donner une filiation à DIEU. En les liant à des lois de la NATURE ou du COSMOS, soit des LOIS SCIENTIFIQUES. Ainsi ces lois devenaient des émanations de DIEU. Soit des LOIS DIVINES qui ne changent pas, des LOIS ÉTERNELLES. Celles-ci, permettant par la suite d’en faire un programme ÉDUCATIONNEL ! C’est ainsi que L’AFRIQUE ou LE MONDE NOIR était connue pour ses états millénaires, ces COSMOCRATIES.
Les HÉBREUX vont créer LEUR LIVRE SAINT ou BIBLE DES HEBREUX en puisant sur LES BIBLES déjà existantes comme celles cités plus haut.
LA BIBLE DES HÉBREUX comprenait une série d’histoires ( L’Exode, la Genèse etc.), en disant qu’elles étaient contées par DIEU ( ZEUS) ou MOÏSE ( personnage fictif de cette BIBLE HÉBRAÏQUE ). A partir de ce moment, chez les HÉBREUX, il n’y avait plus qu’un seul LIVRE c’était LEUR LIVRE SAINT -LA TORAH-.
Pour les 70 , être à Alexandrie était capital pour réaliser ce travail intellectuel important pour leur communauté. Car c’était le lieu au monde où on avait tous les savoirs du Monde concentrés. Le plus grand centre intellectuel du monde en ce temps était LA BIBLIOTHEQUE D’ALEXANDRIE ! Ainsi pour réaliser LEUR LIVRE SAINT – LA BIBLE DES HEBREUX – les 70 vont s’appuyer, au dela des BIBLES déjà existantes à cette époque, sur de nombreux écrits grecs notamment :
-1) l’HISTOIRE D’EGYPTE ( AGYPTIACA ) en 3 volumes écrite par le prêtre grec MANETHON DE SEBENNYTOS. Dans ce LIVRE , les ÉGYPTIENS étaient NÉGATIFS vis à vis des HÉBREUX.
Ainsi dans LA BIBLE DES HÉBREUX , les HÉBREUX vont être NÉGATIFS envers les ÉGYPTIENS ( des pharaons tyrans ; exodes des Hébreux etc. ) [9]
-2) l’- HISTOIRE DE BABYLON – traduit en grecque par BEROSSOS ( prêtre Chaldéen, astronome et historien, du 4ème siècle avant notre ère, né à Babylone ) leur servirent à écrire LA GENESE. Les 70 ne savaient lire que le grecque et pas les textes anciens.
Les CANANÉENS, peuple NOIR, avaient été – GÉNOCIDES – par les HÉBREUX,s’installant sur LEUR TERRE.
Dans LA BIBLE DES HÉBREUX, c’est LA MALÉDICTION DE CHAM [10] ou MALÉDICTION DES CANANÉENS. Selon cette BIBLE, LES CANANÉENS avaient été maudit par LE DIEU DES HÉBREUX. Ce qui « légitimait » le GÉNOCIDE des CANANÉENS.
-3) et bien d’autres LIVRES traduits en grecque.

Le BLANCHISSEMENT des contrées méditerranéennes faisaient peur à L’EGYPTE NOIRE ANCIENNE et à ses états vassaux. LA BIBLE DES HEBREUX porte en elle ce sentiment de peur qu’avaient les PEUPLES NOIRS de cette époque.

Au Iᵉʳ siècle avant notre ère, dans l’antiquité, en Grèce comme à Rome, le culte religieux le plus répandue était LA RELIGION D’ISIS, un spiritualité venue d’EGYPTE, lié à LA BIBLE DES NOIRS. Isis était une déesse égyptienne NOIRE [11].
A cet époque, le historien grec DIODORE DE SICILE, disait des NOIRS :
– (cfr. Livre 3, p.110 )  » Chaque année les ÉGYPTIENS ( être NOIRS ) ont la coutume de transporter la chapelle de Jupiter ( AMON ) au delà du NIL en LIBYE, et de la ramener quelques jours après, pour indiquer le retour de ce Dieu d’ETHIOPIE ( AFRIQUE )  »
En ce temps, il n’y avait qu’un seul DIEU, étant JUPITER, AMON ou ZEUS.
– (cfr. Livre 3, p.179 ) Diodore de Sicile dit que les noirs étaient considérés comme les êtres les plus pieux de la terre. Que personnes n’avaient réussi à les envahir à cause de leur unité et de leur piété.
– ( cfr. Livre 3, p.180 ) Pour Diodore de Sicile, les NOIRS étaient les êtres les plus pieux de la terre. A son époque, les Grecs appelaient l’ Afrique – AETHIOPIS ( ETHIOPIE )- : « Les éthiopiens ont recueilli de la part des dieux, la récompense de leur piété en n’ayant jamais essuyé le joug d’aucun despote. En effet, de tout temps, ils ont conservé leur liberté, grâce à leur union, ils n’ont jamais été soumis par les souverains qui ont marché contre eux, et dont aucun n’a réussi dans son entreprise« .
Voilà comme les NOIRS étaient considérés au 1er siècle avant notre ère dans le monde.
On disait que les Éthiopiens ( les êtres NOIRS ) avaient été les premiers êtres sur terre.
L’être noir était considéré comme VERTUEUX, DIVIN. Les Dieux disait on chez les Grecs avaient deux demeures : l’un au ciel ; et l’autre en AETHIOPIS. AETHIOPIS était un territoire où les NOIRS vivaient dans L’ABONDANCE. Ils y avaient tout. Les RESSOURCES y étaient considérables pour satisfaire leurs BESOINS.

On peut conclure en disant que, dans L’ANTIQUITE, LA BIBLE DES NOIRS est celle qui règne DANS LE MONDE.

Au 1er siècle de notre ère, dans –DE CHOROGRAPHIA LIBER TERTIUS- Livre 3, section 74 à 75, le géographe Romain POMPONIUS MELA parlait de la longévité des êtres NOIRS, de leurs beautés, de leurs vertus, et de leur or. AETHIOPIS était l’âge d’or de l’humanité.
L’écrivain PLINE L’ANCIEN disait dans « HISTOIRE NATURELLE » page 280 que les êtres NOIRS étaient des êtres extraordinaires :  » Qui, en effet, a vu à l’existence des Éthiopiens ( des êtres NOIRS ) avant de les voir ? Et quelle est la chose qui ne nous paraît pas étonnante quand elle vient à notre connaissance pour la première fois« .
Le poète politicien Romain SILIUS ITALICUS dans son Livre Page 610 : « Jupiter, qui revenait des contrées Éthiopiennes ( Africaines )« .
L’Afrique était la terre des Dieux.

Au 3ème siècle de notre ère, l’auteur Romain CLAUDIUS ALIANUS dans son livre 2 – Caractéristique des animaux- , évoque « la terre d’Ethiopie ( Afrique ) le lieu où les dieux se baignent « . L’AFRIQUE était le lieu de paix , de détente pour les Dieux.

A partir du 4ème siècle de notre ère , lorsque le CATHOLICISME , soit LA BIBLE DES ROMAINS, naquît, créée à la demande de L’EMPEREUR ROMAIN CONSTANTIN devenant le 1er PAPE de CETTE RELIGION DES ROMAINS, l’ambition de CONSTANTIN était GEOPOLITIQUE. S’agissant d’agrandir son empire à travers le Monde en le consolidant grâce à sa nouvelle religion CATHOLIQUE.
Cette ambition était incompatible avec LA DOMINATION DE LA BIBLE DES NOIRS encore dans LE MONDE. CONSTANTIN était BLANC.
La GUERRE contre LA BIBLE DES NOIRS était déclarée.
ARNOBIUS ( auteur, prêtre, théologien, Romain, Berbère) dans « Le procès contre les païens » disant qu’il ne trouvait – pas normal que les Dieux allaient en Afrique pour festoyer seulement avec les NOIRS -, contestant -HOMÈRE-.
Les hostilités envers les NOIRS allaient commencer : DEBUT DE LA NEGROPHOBIE ou RACISME ANTI-NOIR
ARNOBIUS voulant casser le rapport privilégier des DIEUX avec les NOIRS. Souhaitant inverser ce rapport, en le faisant devenir celui de DIEU avec LES CHRÉTIENS.
C’est JEROME DE STRITON ( Théologien, Romain ) qui a réalisé LA VULGATE qui demeura pendant 1000 ans, éditant les 4 évangiles en latin, devenu SAINT JEROME, qui commença à matérialiser le vœux du théologien ARNOBIUS à travers son HOMÉLIE 18 dans le PSAUME 86.
Y disant que si on est NOIR de peau c’est parce que l’on est pécheur. On a fait beaucoup de péchés. Les DIEUX qui se rendaient en ETHIOPIE ( en AFRIQUE) étaient des DIEUX PÉCHEURS pour visiter des êtres PÉCHEURS. Les ÉTHIOPIENS sont devenus NOIRS à cause de LEURS PÉCHÉS. Ainsi NOIR devint synonyme de PÉCHÉS,de SALES (SALETÉ), de VICES, et BLANC de PURE, de VERTUEUX.

Au 5ème siècle de notre ère, IOHANES CASIANUS, auteur, racontait dans un de ses écrits que – LE DIABLE PREND LA FORME D’UN HIDEUX NOIR ÉTHIOPIENS – ( Latin : UENIENS DIABOLUS IN FIGURE AETHIOPIS ). En dénigrant la terre des NOIRS -AETHIOPIS-, il fit que désormais NOIR devenait aussi synonyme de DIABLE, de PEUR, et de DÉGOÛT.
A partir de cet époque, les moines font répandre que le NOIR est une menace sexuelle, sa couleur étant un signe d’ HÉRÉSIE.
Pourtant face aux NEGROPHOBES , on avait des Romains comme l’auteur et grammairien LACTANTIUS PLACIDUS qui continue à expliquer que : Les Éthiopiens ( Les êtres NOIRS ) sont aimés par DIEU à cause de leur justice. Ou encore le Romain PAPINIO STAZIO dans son ouvrage « THEBAIDES » livre 5 :  » C’est ainsi que, dit-on, les habitants du ciel s’échappent par la porte secrète, s’il leur prend le désir de pénétrer au rivage des ÉTHIOPIENS ( DES ÊTRES NOIRS) noirs rougis par le Soleil et de s’asseoir à la table des humbles ; fleuves et montagnes leur ouvrent le passage, la terre s’enorgueillit de leurs pas , et ATLAS (un DIEU) porteur du ciel, reprend un peu de souffle« .

Voilà, ce sont les théologiens CATHOLIQUES, lançant les hostilités NEGROPHOBES qui pourriront la vie des NOIRS jusqu’à nos jours.
Tout le pourtour de LA MEDITERANEE va être envahi par CETTE NEGROPOBIE, née de LA GUERRE DE LA BIBLE ROMAINE CONTRE LA BIBLE DES NOIRS, encore prégnante dans cette REGION DU MONDE.

Suite à la peur de l’ASIE d’être converti de force au CHRISTIANISME, c’est de là que vint la collaboration à ce projet de – BLANCHISSEMENT DES DIVINITÉS NOIRES – de certains érudits HÉBREUX, adeptes de LA BIBLE DES HÉBREUX , comme Wahb ibn Munabbih ( entre VII ème et VIII ème siècle ), avec ses très nombreux israeliyyat, qui étaient en conflit avec d’autres penseurs HÉBREUX et rabbins. Apportant UNE COLORATION NEGROPHOBE dans – la malédiction de Canaana, fils de Cham ( malédiction de CHAM ) – dans le Livre de la Genèse ( Gn 9:20-27 ) : Cham (NOIR) fils de Noé, devenant maudit par manque de VERTU. Il n’a pas couvert son père NOE dénudé. Le CANANÉEN – PEUPLE NOIR – devint un être porteur de VICES, et de PÉCHÉS.
Début des hostilités NEGROPHOBES chez certains rabbins, épaulant les théologiens CATHOLIQUES dans leur combats débutés au 4ème siècle de notre ère.

Les MUSULMANS, à travers l’ISLAM, né au 7ème siècle de notre ère, toujours suite à la peur de l’ASIE d’être converti de force au Christianisme. Vivant dans ce monde où le – BLANCHISSEMENT DES DIVINITES NOIRES – était en cours, pourtant sans trace dans le CORAN , soit la – BIBLE DES ARABES -, inspirée de LA BIBLE DES SABÉENS, reprirent, par TRADITION, -la propagande NEGROPHOBE- des rabbins et des prêtres. Comme par ex. Al Ya’qubi ( IX ème siècle ).
Au début on avait encore des savants noirs musulmans comme – Al Jahiz – ( entre VIII ème et IX ème siècle ) qui démontrait l’excellence NOIRE qui existait encore dans le monde. Pour lui, comme les penseurs Grecs et Romains de l’antiquité, les divinités avaient comme seconde demeure AETHIOPIS l’Afrique. Hagar, les Arabes,le prophète Muhammad, le propre fils du prophète Ibrahim, Mariam ( la copte) , était tous NOIRS.( NB: C’est la pensée de – LA NATION OF ISLAM – aux USA ).
Ibn Al-Jawzi (1116-1201) disait que les nombreux descendants de Cham – le NOIR – qui avait blanchi ( cfr. certains LIBANAIS ) refusaient d’être frappé par LA MALÉDICTION DE CHAM, décrété dans LA BIBLE DES HEBREUX, colorée – DE NEGROPHOBIE – par certains RABINS à partir du 7ème siècle de notre ère.

Au 11ème siècle de notre ère, les fonctions d’EMPEREUR ROMAIN et de PAPE sont séparés. Toutefois tous deux poursuivent LE PROJET ROMAIN DU PAPE / EMPEREUR CONSTANTIN de domination du MONDE en répandant LA BIBLE DES ROMAINS – LA CATHOLICISME -.

A partir du 15ème siècle de notre ère, la Colonisation de l’Amérique, de l’Asie et de l’Afrique va débuter, avec la traite négrière et l’Esclavage, s’appuyant sur LA NEGROPHOBE BULLE PAPALE DU PAPE NICOLAS V.
A cette époque, GUTENBERG imprima LA BIBLE DES ROMAINS ( ou DES CATHOLIQUES ). Reprenant le travail important du NEGROPHOBE SAINT JÉRÔME mais aussi le Pentateuque, dont les 5 premiers rouleaux de l’Ancien Testament de LA BIBLE DES HÉBREUX.
Soit UNE BIBLE ROMAINE comprenant une partie de LA BIBLE DES HÉBREUX.

Au 17ème de notre ère, on eut LE CODE NOIR en FRANCE. LA NEGROPHOBIE atteignant son ZÉNITH.

Le bouddhisme et l’hindouisme [12] vont eux aussi être impactés par le – BLANCHISSEMENT DES DIVINITES NOIRES – plus tard à l’époque de la Colonisation à partir du 17ème siècle pour la Chine et 18ème pour l’Inde.

Au 18ème siècle de notre ère, à l’époque – des lumières – occidentales, tous les Dieux et les Déesses de l’ Antiquité vont être blanchis. En s’appuyant bien entendu sur la pensée du NEGROPHOBE Saint Jérôme : Blanc = Pureté et Noir = Péché.
Dans le – Dictionnaire universel -Mots François- Sciences et des arts – datant de 1727, on y définit le mot « noirci » ainsi : « les païens adoraient des Dieux noircis de crimes« . Se référant au NEGROPHOBE JÉRÔME DE STRITON ( Saint Jérôme ).
Les dieux grecs étaient noirs car noircis par le péché. N’étant plus pécheur avec l’arrivée du Christianisme avec un Dieu Blanc – Pure , ayant été noir auparavant, ils sont désormais devenus blancs.
C’est pour cela que jusqu’aujourd’hui toutes les représentations des dieux ou de dieu sont – blanches -.
Le – BLANCHISSEMENT – du MONDE, dont LA NEGROPHOBIE, va atteindre son apogée à cette période.

Au 19ème siècle de notre ère, les missionnaires français Pères Blancs arrivant au Burundi – Ingoma Y’uburundi – vont tenter d’y implanter LA BIBLE DES ROMAINS ou le – CATHOLICISME – avec un Jésus, une Marie et un Dieu Blancs. MWAMI MWESI GISONGA GISABO ne les laissa pas faire [13].

Au 20ème siècle de notre ère, entre 1920 et 1940, la Belgique et le Vatican ont organisé – le Génocide contre les Bagumyamabanga Barundi – praticiens de l’Ubuntu, faisant plus de 50.000 victimes, en vue d’installer par la force – LA BIBLE DES ROMAINS – -le Catholicisme – au Burundi.
Pour le VATICAN, anéantir L’UBU(NTU) / UBU(NGOMA) ( cfr. BIBLE DES NOIRS ) des Barundi, c’ était poursuivre LE COMBAT NEGROPHOBE pour le – BLANCHISSEMENT DES DIVINITES NOIRES – et l’acquisition des TERRES au nom de LA VOLONTE DE L’EMPEREUR ROMAIN CONSTANTIN, 1ER PAPE DE LA BIBLE DES ROMAINS.
Entre 1940 et 1945, LES HEBREUX, porteur de LA BIBLE DES HEBREUX, vont subir UN GENOCIDE : LA SHOAH. Réalisé par l’ALLEMAGNE, un peuple lié à LA BIBLE ROMAINE.

Vendredi 17 mars 2023, le Saint-Père PAPE FRANCOIS a reçu en audience, Mgr Nahimana Bonaventure , archevêque de Gitega ( capital du Burundi ) [14] et président de la conférence épiscopale burundaise. Échangeant sur certains sujets de la vie de l’Église burundaise, dont la célébration du jubilé des 125 ans de l’évangélisation du Burundi au Sanctuaire Marial de Mont Sion Gikungu , samedi 1 er octobre 2022.
L’évêque burundais lui évoquant, à cette occasion, les célébrations au même moment de la clôture des jubilés des Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) et de l’ouverture au Burundi du jubilé des 125 ans de l’évangélisation du Burundi par une messe de Mgr Ntahondereye Joachin, président de la Conférence Episcopale du Burundi, rendant hommage aux premiers missionnaires et les invitant avec les fidèles à garder vive la flamme de l’Evangile.

LA NEGROPHOBIE contemporaine est menée par LA VOLONTE DE CONQUÊTE du PEUPLE BLANC voulant imposer SA BIBLE ROMAINE au reste du MONDE, au détriment des BIBLES des autres PEUPLES. Voilà le projet de MONDIALISATION ou de GLOBALISATION d’aujourd’hui !

NOTES

[1] L’-ubuntu- des Barundi commence à l’époque de la rencontre cosmique entre l’ère de la balance ( ère du tambour – Ingoma – Karyenda ) et l’ère de la vierge ( Mukakaryenda) | Burundi : La dynastie des Mukakaryenda – De Inakibindigiri jusqu’à Ruburisoni – https://www.burundi-forum.org/89626/burundi-la-dynastie-des-mukakaryenda/
A study of literature on the essence of ubungoma (divination) and conceptions of gender among izangoma (diviners)| http://www.scielo.org.za/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1011-76012015000100004

[2] une alliance entre forces polarisées ou opposées ayant engendrée une énergie portée par une force. D’où Mukakaryenda est une force énergétique. L’univers des Barundi – uburemagi – né de Mukakaryenda.
BuRuNDi / MuKaKaRYenDA : L’UNIVERS – uBuReMaGi, l’ESPACE -MuKiReRe-, – chez les BARUNDI | https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-mukakaryenda-lunivers-uburemagi-lespace-mukirere-chez-les-barundi/

[3] Négrophobie : nom,féminin – Dérivé du préfixe négro- et le suffixe -phobie . Répulsion envers les Noirs.
Afrophobie, antikémitisme, négrophobie, de quoi parle-t-on ? https://bepax.org/publications/afrophobie-antikemitisme-negrophobie-de-quoi-parle-t-on.html

[4] La BIBLE DES NOIRS comprend : -Les textes des pyramides, le plus ancien corpus religieux connu au monde ; -Les textes des sarcophages, dérivé des Textes des Pyramides ; -Le livre des morts (TODTENBUCH) des Anciens Égyptiens ( cfr Karl Richard Lepsius) ou RAOU NOU PERET EM HEROU ( cfr. Sech Coovi Rehkmirê ) traduit par « Livre pour sortir le jour » ou « Livre pour sortir à la lumière » ( FORMULES EFFICACES POUR LA FUSION DU DEFUNT JUSTIFIE DANS LA LUMIERE DIVINE ) ou FORMULES POUR L’EMERGENCE DU DEFUNT DANS LA LUMIERE DIVINE ( cfr. Obenga Théophile ) ; – Le livre des demeures secrètes (ou livre de l’Amdouat), livre funéraire qui décrit le voyage du défunt au travers des douze heures de la nuit ; -Le livre des Portes ; -Le livre de la vache du ciel, mythe de la révolte des humains contre Rê ; -Le livre des cavernes ; -Le livre de la terre ; -Le livre du jour et de la nuit ; et -Les litanies de Rê.
– Dodji Mahouignito Djehouty Olou, La Bible De Dieu. La Bible Originale, ed. Meryt Ptah Pasashatou, 2021
– « LIVRE DES MORTS DES ANCIENS ÉGYPTIENS » par Grégoire Kolpaktchy – (Livre, égyptologie), 473 pages | Dimensions: 18 cm 11 x 2,5 | ISBN-10: 2290017477 | ISBN-13: 978-2290017470 | Parution: 1 juin 2009
– Le Livre pour sortir au jour ou Livre des Morts des Anciens Égyptiens | https://gallica.bnf.fr/blog/27052020/le-livre-pour-sortir-au-jour-ou-livre-des-morts-des-anciens-egyptiens?
– Égypte antique : le « Livre des morts », Bible des Égyptiens pour l’au-delà | https://www.geo.fr/histoire/egypte-antique-le-livre-des-morts-bible-des-egyptiens-pour-lau-dela-213408

[5] Les CANANEENS , un peuple noir.

– Les fouilles effectuées par l’Allemande Feltings Dina et le Français Pierre Miroschedji en 2000 confirment qu’ à la fin du quatrième millénaire (- 4000) et du début du troisième millénaire (- 3000) avant notre ère, les noirs Africains dominaient la région de Canaan… »
* Black Athena volume III, Martin Bernal : Présence de noirs Africains ( 11000 ans avant notre ère) en Palestine, en Anatolie (Turquie), en Macédonie. C’était le peuple Natouféenne :  » … La culture Natouféenne joua un rôle important dans la création de l’agriculture du Sud-Ouest asiatique…Un développement initial de l’agriculture dans le Sud-Ouest Asiatique peut être discerné par les squelettes et images à caractéristiques africaines retrouvés parmi les Natouféens et aussi parmi les premiers agriculteurs de çatal Hüyük ( Anatolie centrale) et de Nea Nikomedia ( Grèce-Macédoine centrale) « .
*  » l’Unité culturelle de l’Afrique noire », Cheikh Anta Diop : « Après de multiples péripéties les Cananéens et les tributs nord-orientaux symbolisées dans la Bible ( un récit fictif ) par Abraham et sa descendance ( lignée d’Isaac), fusionnèrent pour devenir, avec les temps,le peuple Hebraïque d’aujourd’hui. » – LES HEBREUX
* -Clyde Ahmad Winters : ce sont des Nègres qui ont habité la Syrie primitive. Le caractère hyperdolichocéphale des crânes trouvés sur place – qui est une caractéristique exclusivement nègre.
* L’éminent anthropologue T.K. Penniman : les crânes des sumériens, des Anciens habitants de la Vallée du Nil, étaient identiques. Les Sumériens étaient formellement des Nègres.
* Stephen Langdon, de Gerald Massey, de William H.M. Neill : les Sumériens sont un peuple koushite nègre.

– Les textes egyptiens de la 18ème dynastie disent que les cananéens, peuple noir, eux-mêmes disent que la terre de Canaan comprend l’Israel, la Palestine, et va jusqu’en Syrie, au Liban actuel. ( Voir Romer ) Les Syriens et les Assyriens habitaient aussi en territoire cananeen. Les phéniciens de Biblos ou du Liban habitaient aussi en territoire cananeen.
– Les Cananéens, un peuple noir, sont apparus entre 4000 et 3000 ans durant l’Âge du Bronze au Levant, habitant une région bordée au Nord par l’Anatolie, à l’Est par la Mésopotamie et au Sud par l’Égypte, ayant accès à la Méditerranée et à l’île de Chypre. Après le Génocide des Cananéens, ce sont les Phéniciens qui ont colonisé la Méditerranée entre 3500 et 2300 ans.
– Marc Haber, généticien au Wellcome Trust’s Sanger Institute à Hinxton, Royaume-Uni, a codirigé une étude datée de 2017 portant sur cinq individus cananéens de la ville côtière de Sidon. Les résultats ont montré que les Libanais modernes devaient plus de 90 % de leur ascendance génétique aux Cananéens. Un trait partagé avec les anciens Israélites. Le patrimoine génétique des Cananéens est encore présent dans les civilisations arabes et juives d’aujourd’hui( Cfr. Continuity and admixture in the last five millennia of Levantine history from ancient Canaanite and present-day Lebanese genome sequences ) | http://secher.bernard.free.fr/blog/index.php?post/2017/05/29/Histoire-g%C3%A9nomique-de-la-population-Canan%C3%A9enne-de-l-%C3%82ge-du-Bronze-et-de-la-population-Libanaise-actuelle

[6] « Les Secrets de l’Exode », Messod et Roger Sabbah : l’ancien égyptien et l’hébreu. L’hébreu est constitutive de l’ancien égyptien. D’où les Hébreux descendent des Anciens égyptiens.

 

[7] – Russell Gmirkin (Author), Andrew Mein (Series Editor), Claudia V. Camp (Series Editor) ; Berossus and Genesis, Manetho and Exodus: Hellenistic Histories and the Date of the Pentateuch (The Library of Hebrew Bible/Old Testament Studies, 433) ; 2006
– Russell E. Gmirkin ; Plato and the Creation of the Hebrew Bible ; Series: Copenhagen International Seminar ; ed. Routledge ; 2016
– Russell E. Gmirkin ; Plato’s Timaeus and the Biblical Creation Accounts: Cosmic Monotheism and Terrestrial Polytheism in the Primordial History ; Series : Copenhagen International Seminar ; ed. Routledge ; 2022

[8] Les Lois de Platon | https://remacle.org/bloodwolf/philosophes/platon/loisintro.htm

[9] Selon le Pentateuque (les cinq premiers livres de l’Ancien Testament), lorsque Dieu a fait sortir son peuple de l’esclavage en Égypte et les a appelé à retourner au pays de leurs ancêtres, il leur a ordonné de tuer tous les clans Cananéens qui vivaient dans le pays. (Deut. 7.1-2; 20.16-18). La destruction devait être intégrale : tous les hommes, femmes et enfants devaient être tués. Le livre de Josué raconte l’histoire de la manière dont Israël exécute le commandement de Dieu ville après ville dans Canaan.

[10] Malédiction de Cham : les Noirs sont-ils réellement maudits par la Bible ? https://www.nofi.media/2017/07/malediction-cham/40253

[11] Isis, une déesse égyptienne à la conquête du monde romain | https://www.nationalgeographic.fr/histoire/2020/03/isis-une-deesse-egyptienne-la-conquete-du-monde-romain

[12] L’Inde noire : quelle condition pour les Siddi, Indiens descendants d’Africains ? | https://www.ehess.fr/fr/carnet/apr%C3%A8s-george-floyd/linde-noire-quelle-condition-pour-siddi-indiens-descendants-dafricains

[13] Guerre coloniale Vatican – Allemagne contre iNGoMa Y’uBuRuNDi / BuRuNDi : Les batailles de 1879 à 1903 | https://burundi-agnews.org/ganwa/guerre-coloniale-vatican-allemagne-contre-ingoma-yuburundi-burundi-les-batailles-de-1879-a-1903/

[14] Le Pape a reçu les évêques du Burundi | https://www.vaticannews.va/fr/afrique/news/2023-03/le-pape-a-recu-les-eveques-du-burundi.html

bdi burundi negrophobie 01 bdiagnewscom

bdi burundi negrophobie 02 bdiagnewscom

Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Mardi 21 mars 2023 | Photo : illustration Livre des morts, collection de la Fondation Bodmer – ActuaLitté, CC BY SA 2.0 , vaticannews.va