Dix respirateurs additionnels en faveur de cinq hôpitaux
Partage
Le jeudi 8 février 2024, l’hôpital Roi Khaled, Tanganyika care hospital, l’hôpital de Karusi, l’hôpital de Ngozi et celui de Muyinga ont partagé un don de dix respirateurs invasifs de la part de la région de Baden Württemberg en Allemagne.

Carsten Hölcher, ambassadeur d’Allemagne au Burundi, a remis ces appareils médicaux à leurs destinateurs et espère qu’ils permettront d’améliorer les soins médicaux au Burundi. « Ils pourront aider et sauver la vie du plus grand nombre possible de personnes », a-t-il déclaré lors de cérémonies de remise à Bujumbura le jeudi 8 février 2024.

Dr François Ndikumwenayo, négociateur et bénéficiaire du don, souligne que ces respirateurs de type Aenmed VG70 seront très utiles pour les patients. Les patients en état de nécessité respiratoire étant entre la vie et la mort, il explique que ces appareils leur permettront de survivre.

Ce médecin praticien et spécialiste du poumon prestataire à l’hôpital Roi Khaled confie que cet hôpital a eu 4 respirateurs sur les 10 donnés. « Il s’ajoute au petit nombre que l’on disposait », a-t-il révélé avant de reconnaître qu’il arrivait des moments où on pouvait avoir des nécessiteux sans avoir des machines respiratoires, les autres étant en train de servir. « Désormais, nous avons espoir que l’on pourra sauver quatre patients de plus. »

Ce professeur associé à l’université du Burundi, à la Faculté de médecine, a en plus rappelé que le Burundi a beaucoup besoin de matériels médicaux. Bien que le gouvernement fait des efforts importants, a-t-il signifié, il ne peut pas tout faire surtout que les hôpitaux sont difficiles à équiper suite à la rareté des devises. « Nous devons acheter des équipements en devise alors que les patients paient en monnaie locale. » Cela exige alors beaucoup de moyens que les hôpitaux ne peuvent pas avoir.

Par   (Iwacu)