Burundi / RDC : Rwanda et Ouganda, alliés de la GUAN finie
Partage
La RDC est le théâtre d’une guerre héritée de la GUAN [0], qui oppose les réseaux Rothschild, Rockefeller et Windsor à la Chine, sur fond de rivalité actuelle pour le contrôle de l’Est et des nouvelles Routes de la Soie, un enjeu stratégique.  Depuis 1994, ce conflit mené par la GUAN a coûté la vie à près de 15 millions de Congolais, victimes d’un génocide dénoncé par la société civile.
 
Goma (RDC), 13/02/2024 – La République Démocratique du Congo RDC se trouve au cœur d’une guerre géopolitique, héritage de la période de « Globalisation Unipolaire Américaine Néolibérale (GUAN, 1989-2022) ». Cette confrontation met en lumière l’opposition entre les réseaux influents tels que Rothschild (Israël, USA), Rockefeller (Israël, USA), et Windsor (Royaume-Uni : Commonwealth, Allemagne, Portugal, Bulgarie et Belgique), qui opèrent via les États-Unis, et la Chine, soutenue par les pays des BRICS+, actuelle première puissance économique mondiale. L’enjeu central de ce conflit est le contrôle des nouvelles Routes de la Soie en Afrique, notamment le corridor stratégique Dar Es Salaam (Tanzanie) – Kivu (RDC) – Katanga (RDC, Tanganyika), qui symbolise l’importance croissante du continent dans les échanges économiques mondiaux.
 
RDC : la guerre de l’Est oppose deux coalitions rivales
 
À l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), la situation est explosive. Deux coalitions s’affrontent pour le contrôle de cette région riche en ressources naturelles. D’un côté, la coalition loyaliste FARDC, soutenue par le Burundi, la Tanzanie, et l’Afrique du Sud, membre des BRICS+ et de la SADC. De l’autre, la coalition GUAN-USA/OTAN [1], RWANDA, OUGANDA, qui défend les intérêts de la “Globalisation Unipolaire Américaine Néolibérale” ceux des réseaux Rothschild, Rockefeller et Windsor. Cette guerre géopolitique oppose les USA et leurs alliés à la Chine et ses partenaires, qui développent les nouvelles Routes de la Soie en Afrique.
 
Les citoyens congolais de l’Est sont les premières victimes de ce conflit qui dure depuis 1994. Ils subissent l’insécurité permanente causée par la coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA, qui forme des groupes armés pour semer la terreur, soit « des groupes terroristes ». Le bilan humain est effroyable : près de 15 millions de morts, selon les estimations. Les Congolais dénoncent un génocide et appellent à la mobilisation générale pour mettre fin à cette tragédie.
 
RDC : la coalition loyaliste FARDC résiste à la pression de la GUAN
 
Cette coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, qui vise à contrer l’influence de la Chine et de ses partenaires des BRICS+ en Afrique, veut balkaniser la RDC, la Tanzanie et renverser les régimes anti-néocolons du Burundi et de la Tanzanie. Elle s’appuie sur le Rwanda et l’Ouganda, qui interviennent militairement à l’Est de la RDC, ainsi que sur la Monusco (ONU), la Pologne, la France et la Belgique, qui lui apportent un soutien diplomatique. La coalition loyaliste FARDC, qui a tenté sans succès d’associer l’EAC, une organisation régionale proche du Royaume-Uni, résiste tant bien que mal à cette pression et défend l’intégrité territoriale et la souveraineté de la RDC.
 
RDC : la Guerre du Kivu [2] menace la route de la soie des Grands Lacs Africains
 
Le conflit se concentre actuellement au Nord Kivu, dans les territoires de Rutshuru et de Masisi, où les affrontements sont quotidiens entre les deux camps. À Rutshuru, la coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA dispose d’une base militaire, mais elle est contestée par la coalition loyaliste FARDC, qui bénéficie du soutien des tribus locales, notamment les Nande. Au Masisi, la situation est plus complexe, car la coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA s’appuie sur une minorité rwandaise, appelée par les Congolais « Rwandais Tutsi » ou « Tutsi ». Il s’agit des descendants des Rwandais naturalisés Congolais pendant la colonisation belge ou à l’indépendance, ou des réfugiés rwandais arrivés en 1959 après la chute de la dynastie des Banyiginya Bahinda au Rwanda. Cette minorité est présente dans quelques villages ( collines ) du Masisi oriental, comme Karuba, Mushaki, Kilolirwe, Burungu, Nyamitaba, Kitshanga et Mweso, qui sont des zones de tension permanente. La partie du Masisi où les communautés rwandaises ne sont pas présentes est plutôt sous le contrôle de la coalition loyaliste FARDC, qui dispose d’une assise populaire dans cette région.
 
La ville de Sake, située à la frontière entre le Masisi et le territoire de Nyiragongo, est un fief des Hunde, une ethnie congolaise. Elle est sécurisée par la coalition loyaliste FARDC, qui résiste aux bombardements de la coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA. D’autres localités comme Nguba, Kirotshe, Minova sont également sous le contrôle de la coalition loyaliste FARDC. À Nyiragongo, dans le parc national de la Virunga, les combats sont incessants entre la coalition loyaliste FARDC, appuyée par les Wazalendo, de jeunes patriotes pisteurs locaux, et la coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA. Cette zone est une porte d’entrée des militaires rwandais en RDC.
 
Dans cette guerre du Kivu, la règle à retenir est la suivante : là où l’on retrouve la tribu des « Rwandais Tutsi », la coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA peut avoir une assise. Ailleurs, c’est la coalition loyaliste FARDC qui domine. D’où la stratégie de communication de la coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA, qui invoque la protection des Tutsi du Congo contre un « génocide »[3] en faisant allusion aux Hutu du Rwanda en RDC, appelés « FDLR »[4]. Car c’est son seul argument pour justifier sa présence en RDC.
 
RDC : des armes britanniques destinées à l’Ukraine saisies à la frontière ougandaise
 
La coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA, qui mène une guerre géopolitique contre la coalition loyaliste FARDC à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), dispose d’armes très sophistiquées. Selon la police congolaise, citant la société civile, des cargaisons d’armes provenant du Royaume-Uni, qui étaient destinées au conflit en Ukraine, ont été trouvées à Bunagana, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda.
 
RDC : la coalition loyaliste FARDC veut repousser la guerre vers le Rwanda et l’Ouganda
 
Pour ramener la paix dans cette zone, la coalition loyaliste FARDC a pour objectif d’ouvrir des fronts militaires vers Kigali, la capitale du Rwanda, et Kampala, la capitale de l’Ouganda. Ces deux pays sont considérés comme des alliés des puissances occidentales, qui cherchent à contrer l’influence de la Chine et de ses partenaires des BRICS+ en Afrique. La coalition loyaliste FARDC veut ainsi déplacer la guerre hors du territoire congolais et sécuriser les frontières avec le Rwanda et l’Ouganda.
 
RDC : les organisations panafricaines protestent contre les ingérences occidentales
 
À Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), les organisations de la société civile panafricaine se sont mobilisées et ont manifesté devant les ambassades des pays occidentaux impliqués dans la coalition GUAN-USA/OTAN, RWANDA, OUGANDA.  Les manifestants dénoncent les ingérences de cette « Globalisation Unipolaire Américaine Néolibérale » finie. Ils réclament le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC. Les manifestants disent : « Non au génocide en cours en RDC ».
 
 
NOTES : 
 
[0]  Le Burundi face à la GUAN – Globalisation Unipolaire Américaine Néolibérale – https://burundi-agnews.org/diplomatie/le-burundi-face-a-la-guan-globalisation-unipolaire-americaine-neoliberale/
 
[1]  En 1998, suite à l’accord de Saint Malo, où la France a accepté avoir perdu l’Afrique face aux USA,  l’Union Européenne (UE) a abandonné son idée d’une armée européenne, décidant sous pression américaine USA de s’amarrer à l’OTAN commandé par les USA. 
 
[2] La Guerre du Kivu (RDC) | https://burundi-agnews.org/la-guerre-du-kivu-rdc/
 
[3] Le « Génocide des Tutsi du Rwanda » en 1994 a été une vérité pendant la période où règnait dans le monde  la Globalisation Unipolaire Américaine Néolibérale GUAN (1989 -2022). Dans le nouveau monde multipolaire (cfr. BRICS+),cette vérité unique n’est plus la vérité. Car la vérité est de nouveau celle des faits,celle issue de mère Nature, du Cosmos.
 
[4] Les jeunes « hutu » rwandais FDLR, des enfants des réfugiés rwandais venus chercher asile en RDC en 1994, sont nés après 2000 ! Comment peuvent ils être responsables du génocide qui a eu lieu au Rwanda en 1994,en pleine période de la GUAN.
Les FDLR sont un problème interne politico-militaire du Rwanda.  Les FDLR sont des enfants de Rwandais chassés du Rwanda par la GUAN qui a décreté dans le monde que leurs parents avaient été « des génocidaires », pour les chasser à jamais des terres de leurs ancêtres -amatongo-. Or chez les peuples de l’Ubuntu l’identité est liée à la terre des ancêtres -itongo-, mère nouricière nécessitant de la défendre en permanence. Les FDLR sont des Rwandais, si le Rwanda ne veut pas d’eux c’est le problème de qui ?
 
GOMA TRISTE RÉALITÉ, VOICI CES CASQUES BLEU PRIS EN COMBAT À CÔTÉ DU M23 | [ https://www.youtube.com/watch?v=sr3sH0km1rY ]
 
 
GOMA RENFORT DES COMMANDOS DE L’ARMEE CONGOLAISE AU NORD KIVU LA FIN DU M23 | [ https://www.youtube.com/watch?v=J0Nxrh8xy44 ]
 
 
 
– RDC : TENSION PERSISTANTE À KINSHASA LES CONGOLAIS PRÊTS À FAIRE ÉCHEC TOUT LE PLAN DE L’OCCIDENT | [ https://www.youtube.com/watch?v=nmIFr0pJkpE ]
 
 
– URGENT GOMA LES WAZALENDO DONNER UNE SOLUTION POUR FINIR LE M23 | [ https://www.youtube.com/watch?v=tm0q5-n-zOo ]
 
 
– URGENT GOMA LES FARDC ANNONCENT UNE TRÈS BONNE NOUVELLE ARRIVÉE DS MATÉRIEL MILITAIRE & DES HOMMES | [ https://www.youtube.com/watch?v=emllrOzM_DQ ]
 
 
– GOMA A NYIRAGONGO LES WAZALENDO DELOGENT LE M23 ET RECURENT LE MARCHE DE RUHUNDA | [ https://www.youtube.com/watch?v=TpQZXiQ6wBk ]
 
 
 
Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Mardi 13 février 2024 | Photo : Congo Live TV