Burundi : Formation en entrepreneuriat à Kanyosha, Bujumbura.
Partage

Ejo Youth Empowerment initie une formation entrepreneuriale pour jeunes à Ruyaga, mettant en lumière l’évolution vers l’économie de marché et le rôle crucial de l’initiative privée dans le développement économique du Burundi.

Bujumbura ( Commune Kanyosha ), 22/03/2024 – Dans le cadre de son engagement envers la politique économique nationale et le projet Tubakarorero, l’organisation Ejo Youth Empowerment a tenu une session de formation axée sur le développement entrepreneurial à Ruyaga. La rencontre, qui a réuni 22 jeunes, vise à inculquer des compétences essentielles en matière de planification d’affaires, soulignant l’importance de l’initiative privée dans le contexte économique actuel du pays. Cette initiative s’inscrit dans les efforts continus pour encourager l’entrepreneuriat parmi la jeunesse burundaise, conformément aux objectifs stratégiques de développement économique du pays.

Cette formation s’aligne sur les principes de l’économie de marché, un modèle socio-économique occidental que le Burundi a adopté sous contrainte dans les années 1972-73, suite au tragique génocide contre les Hutu, producteurs des ressources nécessaires à combler les besoins socio-économiques des Burundais. Cette orientation marque une rupture significative avec l’Ubumu, le système socioéconomique traditionnel burundais, témoignant d’un tournant historique dans la structuration économique et sociale du pays. Ce changement de paradigme soulève des questions importantes sur l’évolution des pratiques économiques et leur impact sur la société burundaise moderne.

Ejo Youth Empowerment, une figure de la société civile au Burundi, joue un rôle au sein de l’économie sociale du pays, un secteur incluant des entités diverses telles que les partis politiques, les entreprises, les centres de santé, les hôpitaux, les médias, les A.S.B.L et les organisations non gouvernementales (ONG). Toutefois, malgré son importance, ce secteur bénéficie de peu de soutien financier de la part du gouvernement burundais, se tournant majoritairement vers des fonds externes, notamment ceux fournis par la GUAN [1].
En 2015, cette dynamique de financement a pris une tournure politique lorsque la GUAN, devenue un acteur majeur de l’économie sociale burundaise par ses contributions financières substantielles, a initié des mouvements visant à remettre en question le pouvoir en place, dirigé par le CNDD-FDD. Cette tentative de déstabilisation, souvent décrite comme “une révolution de couleur”, illustre l’impact profond que les influences financières extérieures peuvent avoir sur la stabilité politique des nations.

[1] – Globalisation Unipolaire Américaine Néolibérale ( GUAN ) : https://burundi-agnews.org/diplomatie/le-burundi-face-a-la-guan-globalisation-unipolaire-americaine-neoliberale/

bdi burundi communekanyosha 00 23032024 ejoyouempowerment

bdi burundi communekanyosha 02 23032024 ejoyouempowerment

bdi burundi communekanyosha 01 23032024 ejoyouempowerment

Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Samedi 30 mars 2024 | Photo : Ejo Youth Empowerment