GENOCIDE CONTRE LES HUTU DU BURUNDI EN 1972 : 49 ans après
Partage

JUSTICE, HISTOIRE, COLONISATION, NEOCOLONIALISME, GENOCIDE, PANAFRICANISME, ECONOMIE, SECURITE – BUJUMBURA, 29/04/2021 – Les BARUNDI commémorent au BURUNDI et à travers le monde, en DIASPORA, les 49 ans du GENOCIDE REGICIDE.
Le samedi 29 avril 1972, le régime NEO-COLON burundais du DICTATEUR HIMA [ http://bdiagnews.com/hima ] MICOMBERO, après avoir tué Feu NTARE NDIZEYE Charles, dernier MWAMI du BURUNDI, lançait l’exécution d’un plan d’extermination de TOUS LES HUTU [ http://bdiagnews.com/HUTU ] du BURUNDI.

          En quelques mois, 500 000 HUTU BARUNDI étaient tués et 1.000 000 étaient exilés dans les pays voisins [ https://bdiagnews.com/genocide-contre-les-hutu-du-burundi-en-1972/ ]. C’est à dire en tout et pour tout LA MOITIE DE LA POPULATION BURUNDAISE d’alors qui était de 3 MILLIONS.

          Hier, mercredi 28 Avril 2021, pour la première fois, L’ETAT du BURUNDI, par l’intermédiaire du SENAT DU BURUNDI, après une minute de silence, a reconnu que LE GOUVERNEMENT MICOMBERO AVAIT PLANIFIE « l’extermination d’un nombre important de ses citoyens » [ https://bdiagnews.com/genocide/genocide-contre-les-hutu-du-burundi-en-1972-senat-le-gouvernement-micombero-a-planifie-cette-extermination/ ].

           Les 500.000 HUTU BARUNDI ont été massacrés parce qu’ils étaient HUTU [1], étymologiquement – les individus transformateurs de ressources en produits finies – prêtes à être consommées , véritable socle de LA STRUCTURE SOCIO-ECONOMIQUE DE L’ANCIEN ETAT MILLINAIRE DES BARUNDI – INGOMA Y’UBURUNDI [ https://bdiagnews.com/afrique/burundi-la-stratification-sociale-sous-ingoma-yuburundi/ ]. L’objectif du REGIME NEO-COLON HIMA BURUNDAIS de cette époque, mise en avant par LES USA, LE VATICAN, LA FRANCE, et LA BELGIQUE, derrière ce GENOCIDE CONTRE LES HUTU DU BURUNDI, était l’instauration d’UNE ECONOMIE CAPITALISTE.

————-

[1] NIYONKURU Déogratias, « Pour la dignité paysanne », 2019, GRIP [ https://grip.org/pour-la-dignite-paysanne-experiences-et-temoignages-dafrique-reflexions-pistes-methodologiques/ ]

POUR LIRE PLUS

SOURCES : BURUNDI-AGNEWS.ORG, NAHIMANA P. | Photo : MINORITY RIGHTS GROUP