Le Chef de l’Etat exhorte les jeunes entrepreneurs à travailler en synergie
Partage

Le Président de la République Evariste Ndayishimiye a rehaussé de sa présence jeudi 03 février 2022 en Mairie de Bujumbura, le forum des jeunes entrepreneurs burundais sous le thème :’’Jeune entrepreneur à succès, locomotive d’un développement endogène au Burundi’’.

Dans son mot d’accueil, le ministre en charge du commerce Marie Chantal Nijimbere a indiqué que ce forum a été organisé dans le cadre d’échanges des jeunes entrepreneurs avec les hautes autorités du pays sur les différents projets en cours et autres projets ultérieurs. Elle a conseillé les jeunes entrepreneurs à travailler en coopératives.

Le ministre en charge du commerce a en outre invité les entrepreneurs présents à ce forum à relever les défis qu’ils rencontrent souvent dans la mise en œuvre de leurs projets et à proposer des solutions afin que le gouvernement puisse trouver des voies de solutions.

Quant au Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye, il a indiqué qu’ils ont invité les jeunes entrepreneurs car ils sont la génération future. Il a encouragé les jeunes qui démarrent leurs projets dès le bas âge et a rappelé que le Burundi est en train de combattre la pauvreté. Les jeunes entrepreneurs sont priés de prendre le devant, a souligné le Chef de l’État.

Malgré que le Chef de l’Etat déplore l’esprit des jeunes intellectuels qui attendent toujours du travail, il a en outre salué le courage des jeunes entrepreneurs qui élaborent leurs projets et qui embauchent les autres jeunes. Toutefois, le Chef de l’Etat déplore l’attitude de certains commerçants qui vendent les minerais à l’extérieur du pays et qui n’amènent pas les devises dans le pays. Cependant, il a invité les investisseurs à exploiter les potentialités du sol burundais, un sous sol riche, vente de l’ eau minérale à l’étranger, réhabilitation des sites des eaux thermales etc.

Parmi les recommandations issues au terme de ce forum des jeunes entrepreneurs figurent la digitalisation des services administratifs pour accélérer la circulation des biens et des services, la diminution de la TVA pour les jeunes entrepreneurs ayant un chiffre d’affaires ne dépassant pas 100 millions de Fbu ; la promotion de l’excellence à travers l’organisation des compétitions, la mise sur pied des centres de services communs aux entreprises des jeunes ; la promotion des foires en vue de la visibilité et la promotion des produits locaux.
D’autres recommandations étaient centrées sur la promotion de la bonne utilisation du digital en diffusant les bonnes informations et images sur différents sites web du pays surtout le site web du ministère en charge de la communication.

Les jeunes entrepreneurs ont aussi recommandé qu’ils soient toujours écoutés afin de trouver des solutions aux défis qu’ils rencontrent, ils ont également souhaité avoir accès aux marchés du secteur public.

A l’endroit du programme de l’autonomisation économique et d’emploi des jeunes, ils ont recommandé la promotion de l’acquisition des compétences qui ne sont pas accessibles au banc de l’école (soft skills) et de rendre disponible le guide de l’entrepreneur au Burundi etc.

A la population burundaise, il leur recommande de continuer à se prévenir contre le Covid19 et observer scrupuleusement les conseils des spécialistes en santé, promouvoir la consommation des produits fabriqués au Burundi « Made in Burundi ».

Aux jeunes entrepreneurs, les jeunes entrepreneurs ont recommandé de travailler en synergie au sein des associations ou coopératives, promouvoir l’échange d’informations dans tous les domaines couverts par l’entrepreneuriat des jeunes, être affiliés à l’une des chambres sectorielles de la CFCIB selon le domaine de la spécialisation, promouvoir le patriotisme etc. .

Procédant à la clôture les travaux de ce forum, le Chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye a exhorté les burundais à prendre le devant dans le développement de leur pays. Que tout un chacun produise dans son domaine d’intervention, afin d’atteindre le développement durable, a indiqué le Président Evariste Ndayishimiye.

Le Chef de l’Etat se réjouit en outre du fait que les burundais commencent à promouvoir les produits locaux, par exemple: l’habillement en pagne Cotebu, cela n’a pas toujours été ainsi a souligné le Président Evariste Ndayishimiye. Toutefois, le Chef de l’Etat déplore le comportement de certains burundais qui achètent les produits même en Chine alors que ces mêmes produits se retrouvent sur les marchés burundais.

Au terme du forum, le Chef de l’Etat a exhorté tout burundais à faire preuve d’amour de la patrie, à couper court à l’oisiveté, la fraude, le vol, la corruption etc. Il a invité tout burundais à avoir la soif d’aller de l’avant en suivant les formations de renforcement des capacités.

Pour être compétitif sur le marché du travail, le Chef de l’État a invité les jeunes entrepreneurs à se mettre ensemble pour augmenter la production. Concernant l’exonération, le Chef de l’État Evariste Ndayishimiye a promis qu’une commission sera mise en place pour étudier les vrais cas à exonérer. Selon lui, il y a 3 ans, pour plus de 50 entreprises exonérées à hauteur de 36 milliards, 3 milliards seulement sont retournés dans le trésor public.

Par BIGIRIMANA Raphaël