Burundi : Expansion éducative à Cankuzo, défis et perspectives
Partage

Mme Hakizimana Jeanne éclaire la voie de l’éducation à Cankuzo : Progrès et pénuries.

Buhumuza ( Cankuzo ), 14 décembre 2023 – En s’adressant à la presse et en s’inscrivant dans la lignée de la politique socio-économique du Burundi. Mme Hakizimana Jeanne, la directrice provinciale de l’éducation de Cankuzo, a partagé des informations concernant le progrès réalisé au cours des cinq dernières années, notamment l’accroissement significatif du nombre d’établissements scolaires. Cependant, un défi majeur persiste : le manque d’enseignants qualifiés. La Direction Provinciale de l’Éducation (DPE) de Cankuzo est en déficit de 174 enseignants, avec un besoin particulier en diplômés universitaires.

Au cours de l’année écoulée, des avancées notables ont été observées dans le secteur de l’éducation précoce et fondamentale. Le nombre de classes préscolaires a grimpé de 63 à 88, tandis que les écoles fondamentales sont passées de 133 à 135. De plus, le nombre d’écoles techniques a doublé, passant de 2 à 4. Ces chiffres témoignent d’un investissement continu dans le secteur éducatif, malgré les défis existants.

Depuis 1973, le Burundi a connu des transformations significatives dans son système socio-économique. Cette période, marquée par le génocide ( organisé par les USA, le Vatican, la France, la Belgique et leurs alliés néocolons burundais contre les Bahutu du Burundi, soit les producteurs des ressources nécessaires à la satisfaction des besoins socio-économiques dans l’état traditionnel des Barundi -Ingoma y’Uburundi- ), a vu le pays ( connue traditionnellement sous le nom d’Ingoma y’Uburundi ) passer de la structure socio-économique traditionnelle « Ubumu » à une économie de marché influencée par le modèle capitaliste occidental. Cette transition s’est accompagnée de l’introduction de banques et d’entreprises, y compris des coopératives.
Après le génocide régicide de 1972-1973, ce pivot de Ubumu vers l’Economie de marché a rendu les Barundi à nouveau colonisés et sous dépendance socio-économique de l’occident.

Au niveau du système éducatif, le Burundi, s’alignant sur cette économie de marché, a développé des programmes et des structures inadaptés aux Barundi en adéquation avec ces nouveaux paradigmes économiques. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, ce changement a aussi engendré des défis, notamment une augmentation du taux de chômage parmi les diplômés, reflétant un déséquilibre entre les compétences enseignées et les opportunités disponibles sur le marché du travail.

bdi burundi education cankuzo 01 14122023 burundi ecocom

Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Jeudi 21 décembre 2023 | Photo : burundi-eco.com