Comme toujours,l’hypocrisie et le cynisme d’un présumé avéré défenseur de droits humains,il vient de faire un commentaire sur la marche de ce matin. En lisant entre les lignes,je voudrais lui apporter quelques ondes lumineuses qui,à mon avis, l’aideraient à comprendre les choses et leurs contextes.(ceci est une réaction purement personnelle).

1. Le Lieutenant Général Nshimirimana Adolphe était avant tout un mari et un père. Au delà de sa casquette militaire, il était aussi un ami et un frère. Demandez aux gens de ‪#‎Kamenge‬,ils te diront beaucoup de choses que tu ignores sur lui et pourquoi ils ont marché.

2. Il est très capital de préciser que la marche de ce matin n’était pas une marche des “imbonerakure”comme tu veux le faire entendre. C’était une marche de la population de #Kamenge dans toute sa diversité ethnique et politique. A moins que tu dises que toute la région de #Kamenge est l’espace des imbonerakure,ce qui est d’ailleurs faux en se basant sur les récents résultats des présidentielles. Donc,détrompez-vous chers défenseurs des ‪#‎Sindumuja‬,la marche de ce matin était multicolore selon les appartenances et uniforme sur une appréciation d’un homme brave qui a su redonner la dignité et inspiré espoir à pas mal de gens partout dans le pays.

3. C’est partant de cette tendance exagérée de vouloir à tout prix diaboliser les imbonerakure comme étant une milice génocidaire(je pèse les mots) que vos hommes ont torturés et tués les étrangers pendant les manifestations violentes et que plusieurs agents des forces de l’ordre ont été blessés voire même tués par les gens que tu étais censé gérer.
C’est aussi à partir de cette fausse idée que tes “insurgés( je pèse là aussi les mots) ont brûlés vifs un citoyen burundais en clamant haut et fort qu’il s’agit bien d’un imbonerakure..Il a été brûlé aux yeux du monde entier,tes hommes célébraient les derniers cris de sa vie..Tu n’as même pas osé lever un doigt pour condamner cet acte ignoble.Tu les as plutôt encouragés à le faire car quelques jours après un autre citoyen à été tué,cruellement tué par les pierres lui lancées par tes #Sindumuja …Là aussi,tu as gardé ta bouche cousue…Alors,je te demanderais sans te manquer de respect d’arrêter de te foutre de nous..Nous avons des yeux pour voir et des oreilles pour entendre..

4. Nta nyagupfa,eka nta na nyagukira..Nous sommes tous des enfants de la nation. Si vous avez des droits à réclamer,souvenez-vous qu’il en existe d’autres qui pensent différemment de votre manière et qui doivent être respectés.
En plus,ce matin,il n’ y a jamais eu de brûlure de pneus,de barricades dans les routes ni de séquestration de ceux qui n’étaient pas de l’idée de marcher.

5. En terminant,tu vas peut être ne pas le prendre en considération, mais à vouloir tout gagner en jouant beaucoup plus aux émotions qu’à la raison,on finit par perdre le sens de la rationalité et de la clairvoyance.

Fridolin Nzambimana (Facebook)