Burundi / RDC : Risque d’expulsion régionale des USA à cause de Kagame, Rwanda
Partage

L’Afrique des Grands Lacs demande aux États-Unis de reconsidérer leur soutien à Kagame, le Président du Rwanda.

Gitega, 2/01/2024 – Le Burundi et la République Démocratique du Congo (RDC) ont récemment intensifié leurs pressions sur les États-Unis pour qu’ils reconsidèrent leur soutien à Kagame [1], actuellement président à vie du Rwanda, qui a pris le pouvoir dans la région des Grands Lacs dans les années 1990. De 1989 à 2022, les États-Unis, via leur projet GUAN [2], en alliance avec l’Angleterre, ont dominé mondialement et évincé la France et la Belgique de la région des Grands Lacs africains. Pendant cette période, le Burundi, la RDC et le Rwanda ont été ravagés par des guerres civiles et des génocides, avec des dizaines de millions de victimes, sous l’égide de Paul Kagame et avec l’appui des États-Unis à travers la GUAN.

Dans cette ère multipolaire, similaire à la situation actuelle en Afrique de l’Ouest avec la France, les États-Unis risquent l’expulsion de l’Afrique des Grands Lacs en raison du comportement de leur protégé, Paul Kagame. Les pays voisins de Kagame sont exaspérés par l’impunité qui lui est accordée par les États-Unis via la GUAN dans la région. En accord avec la tradition de l’Ubuntu, quand un chef agit de manière répréhensible sur le plan humain – « un véritable tueur « –, une coalition militaire régionale se forme pour mettre fin à cette situation.

Références :
[1] Les États-Unis veulent que le Rwanda ne réagisse pas à la récente déclaration publique de guerre contre le Rwanda par le président de la RDC, Félix Tshisekedi. @FactsOnRwanda
[2] Le Burundi face à la GUAN – Globalisation Unipolaire Américaine Néolibérale – https://burundi-agnews.org/diplomatie/le-burundi-face-a-la-guan-globalisation-unipolaire-americaine-neoliberale/

factsonrwanda

Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Mardi 2 janvier 2024 | Photo : Facts On Rwanda, @FactsOnRwanda