L’Ouganda a décidé ce mercredi, de retirer la candidature du vice-président, le Dr Specioza Kazibwe à la course à la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA), prévue en juillet 2017.

Le secrétaire général du Ministère des affaires étrangères de l’Ouganda, l’ambassadeur James Mugume a confirmé cette information, mercredi matin, à Kampala, faisant remarquer que la décision faisait suite à une série de réunions entre le président Yoweri Museveni et de hauts diplomates dont il n’a pas précisé leurs identités.

Ce nouveau développement survient quelques jours seulement après que le président kenyan Uhuru Kenyatta a nommé son Ministre des affaires étrangères, Amina Mohammed, pour postuler à la présidence de la commission de l’UA.

L’Ouganda avait présenté son ancien vice-président, le Dr Specioza Kazibwe qui était également soutenu par le bloc de l’Afrique de l’est.

Avec la nouvelle date de l’élection qui se profile à l’horizon, l’Ouganda a déclaré que même si son candidat était toujours éligible, il ne le présenterait pas, mais soutiendrait tout candidat présenté par le bloc régional de l’Afrique de l’est.

Kazibwe et deux autres candidats n’étaient pas passés lors

de l’élection qui a eu lieu en juillet 2016, lors du Sommet des chefs d’Etat africains à Kigali au Rwanda, et une nouvelle date a été fixée pour les élections.

Les autres candidats étaient le Dr Pelomoni Venson-Moitoi, Ministre des affaires étrangères du Botswana qui était également le candidat soutenu de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), le Ministre des affaires étrangères de la Guinée équatoriale et candidat soutenu par le bloc de l’Afrique centrale, Agapito Mba Mokuy.

L’élection pour le poste de Président de la Commission de l’UA doit avoir lieu en fin janvier 2017 au siège de l’Union à Addis-Abeba en Ethiopie.

Le Sénégalais Abdoulaye Bathily est aussi un prétendant pour succéder à Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’UA.

L’actuel responsable du bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale,(Unoca) bénéficie du soutien de la Communuaté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

APA, 05-10-2016