La diaspora et la lutte contre l’Africa-bashing: une communication positive rapporte gros.
Partage

En ce jour de canicule je décide de visiter cette attraction touristique. Sur mon chemin, je remarque un tas de cartons enroulés dans un sac de couchage, contre un immeuble sur un chic boulevard à Clichy, non loin de la mairie et l’hôtel de police. Au métro, la veille , j’avais croisé un sans -abri entrain de demander au vendeur de tickets à quelle heure passera la prochaine navette pour l’emmener à l’hôtel. Le vendeur qui semblait très gêné- il y avait des navetteurs qui voulaient acheter les tickets de métro – lui a sommé de revenir vers 23 heures et surtout d’aller attendre ailleurs.
Arrivé à la Tour Eiffel, dans le jardin près de la Tour, presque la même scène: des mandants, des clochards, des drogués en état second – de tout âge- regardent avec anxiété les va- et -vient des touristes . Quelques généreux passants jettent une pièce dans des gamelles posées devant ces mendiants. Un  » merci » à peine inaudible ou un geste de tête sont les seules réactions de ces gens.
Dans les média et dans l’inconscient collectif, Paris est la ville de l’amour , la ville des lumières. Cette image est bien vendue et médiatisée. La tour Eiffel est le symbole par excellence de la capitale française. Les files d’attente de touristes qui attendent leur tour pour la gravir en témoignent.
La question qui me taraude est : pourquoi on ne montre jamais dans les média cet autre visage de Paris? La réponse est : c’est un choix!

Une image positive d’un pays rapporte beaucoup
Pendant les dizaines d’années passées en Europe, je remarque encore aujourd’hui , que les média , quand ils parlent de l’Afrique, montrent toujours les images d’enfants Ethiopiens mourant de fin ou ceux de la Somalie en haillons assis devant un trou creusé par un obus pendant la guerre. Jamais ou rarement, on ne montre l’Ethiopie actuelle qui est la 6è puissance économique de l’Afrique et qui abrite le siège d’Union Africaine. Entre temps, les Africains rêvent d’aller en France car l’image qui leur est vendue est celle d’un pays riche et attractif. Un ami m’a révélé les sommes de demande de visa qu’empochent les ambassades occidentales dans toute l’Afrique. Sommes qui d’ailleurs ne sont pas remboursées en cas de refus. Or, seulement à peine 10% des demandes de visa sont accordées. Oui, ceux qui savent montrer le bon coté de leurs pays lui fait gagner beaucoup d’argent et une visibilité positive.
Contrer l’Africa – bashing
L’Afrique soufre d’une mauvaise publicité orchestrée par les anciennes puissances puisqu’elles contrôlent quasiment tous les média. Qui voudra aller en vacance là où la pauvreté fait rage? Qui voudra aller visiter un pays peint comme non civilisé où on ne montre- encore en ce jour- que les huttes et forêts où vivent les pygmées? Personne, sauf les multinationales via une diplomatie à outrance pour négocier le prix des matières premières. Sauf , aussi les mêmes mais déguisés en humanitaires, pour se sentir utiles et supérieurs dans ce décors de pauvreté vendu par les media.  
Dans la mémoire collective africaine, l’occident est un eldorado. Cette vision est accentuée ,en grande partie, par un lourd fardeau du passé colonial qui a détruit tout estime, toute la fierté de l’Africain. Le choix d’une communication positive attractive des anciennes puissances coloniales paie car il permet jusqu’aujourd’hui d’attirer le monde entier vers leurs lieux touristiques. De ce fait, elles profitent des entrées énormes de capitaux. Tandis qu’au même moment, les autres pays, surtout africains sont présentés au monde comme des zones dangereuses de non-droit ou qui sont encore à l’état civilisationnel primitif.
La diaspora peut faire la différence
A l’heure des réseaux sociaux, outils utilisés par les autres pour venter leurs pays, la diaspora peut changer la donne. Dans mon précédent article « Les diasporas africaines: un autre regard sur ses contributions au continent « , je citais quelques actions que les Africains vivant hors du contient peuvent accomplir. Trois parmi elles peuvent changer radicalement le regard porté sur l’Afrique et les Africains.

Il s’agit d’abord d’écrire sur et parler de l’Afrique de façon positive en usant des multiples outils de communication. Montrer les belles photos de vacances, les très belles plages, les réjouissances dans les villages ou en ville, les belles avenues éclairées décorées par de jolis arbres les beaux buildings et centres commerciaux sans oublier la nature comme les parcs, lacs et la faune.
Ensuite, il faut promouvoir la culture des pays d’origine par des expositions, des colloques des festivals, des concours pour les jeunes afin de leur faire découvrir le patrimoine du continent.
Enfin, il faut – en tout temps et lieu- incarner les valeurs de l’Ubuntu. L’Afrique est connue pour être un continent de l’éternelle gaieté malgré les difficultés. Elle est aussi connue pour son système de solidarité familiale et surtout le respect envers les ainés. Ce sont des valeurs que l’occident n’a pas et envie.

En incarnant ces valeurs positives, vous vous distinguez des autres. On vous respectera, vous , votre descendance et votre provenance. Car vous êtes singuliers, uniques.
La diaspora doit absolument être ambassadrice du continent en faisant le choix de bien présenter d’où elle vient.
Vous verrez que le regard porté sur l’Afrique va changer. Celui porté sur vous aussi!
De plus en plus de touristes afflueront sur le continent car attirés par une image positive.

Par E. Innocent Harerimana*

*E. Innocent Harerimana est poète ,enseignant, coach et formateur originaire du Burundi.
Il est fondateur de Africa Network Brabant, une organisation qui regroupe les Afro-descendants du Brabant Wallon et Flamand en Belgique. Il est aussi initiateur de nombreux projets de langue, dont un journal .
Polyglotte, il maîtrise entre autre le néerlandais, l’anglais, le français et kirundi.

Outre son expertise en reconnaissance de diplômes et de l’Enseignement Supérieur dans une Agence Gouvernementale en Belgique, il est à la tête de la Tayari Academy©, une plateforme qui aide les organisations à optimaliser leur impact afin d’avoir d’excellents résultats par une communication bien pensée.
Contact: tayariacademybi@gmail.com