Les porte-parole des différentes institutions animent une émission publique à Karusi
Partage
Les porte-parole des différentes institutions publiques ont animé vendredi 29 mars 2024 au Stade de la province de Karusi, une émission publique. Ils ont répondu de 9h00 à 12h00, aux questions des journalistes et de la population en présentiel et aux téléphones.

Dans le message de salutation du Chef de l’Etat rapporté par son porte-parole Rosine Guilène Gatoni, il a souhaité une bonne fête de Pâques à la population burundaise et se réjouit que la paix et la sécurité règnent sur tout le territoire national

Au moment où cette émission publique se tient au lendemain du début de la saison culturale B, le Chef de l’État Evariste Ndayishimiye demande au ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage de faire un encadrement de proximité aux agriculteurs pour que la bonne récolte enregistrée pendant la saison précédente ne recule pas.

Le Chef de l’État demande à la population de s’atteler aux travaux de développement, de ne pas prêter oreille attentive aux fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux et qui ne visent qu’à distraire les burundais et ternir l’image du pays. Le Chef de l’État appelle la jeunesse burundaise à changer de mentalité pour s’activer assidûment au travail car, ils constituent une grande force en vue d’atteindre la Vision 2040-2060.

A la question de savoir pourquoi on observe des coupures de courant électrique répétitives et intempestives ainsi que la pénurie d’eau en Mairie de Bujumbura, le porte-parole au ministère de l’hydraulique, de l’énergie et des mines a indiqué qu’il y a des travaux de réhabilitation qui sont en cours pour trouver des solutions à tous ces défis dans les jours à venir.

Les journalistes ont voulu savoir ce qu’ ANAGESSA compte faire face aux lamentations des agriculteurs liés au paiement tardif pour leurs récoltes stockées, la réponse a été que tous les défis seront levés pour que les agriculteurs soient rétablis dans leurs droits.

A la question de savoir où on en est avec la loi électorale, le porte-parole du ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité a fait savoir que cette loi suit son processus normal et qu’elle sera promulguée prochainement.

A la question de savoir ce qui s’est passé au sein du parti CNL, le porte-parole du ministère de l’intérieur a indiqué que son ancien président Agathon Rwasa n’a pas obtempéré aux consignes qu’il avait reçues de la part du ministère ayant la gestion des partis politiques dans ses attributions, d’où il y a eu changement de leader de ce parti à travers le congrès des membres de ce parti qui ont suivi les consignes.

Les journalistes ont également voulu savoir quand le contrat entre la SOSUMO et Sarail group va débuter, le porte-parole du ministère du commerce indique que les activités pourront démarrer au mois d’Avril. Concernant la mise en application de deux décrets de modalités pratiques de levée de gel d’avancement et harmonisation du mode d’avancement dans les institutions publiques à statuts spéciaux, le porte-parole du ministère en charge des finances a indiqué que ces institutions sont appelées à fournir les nouveaux calculs adaptés aux nouveaux décrets via leur ministère de tutelle.

En ce qui concerne l’application de la nouvelle loi relative au salaire des retraités, le Secrétaire Général du Gouvernement a fait savoir que ce dossier est en cours de traitement.

Quant aux anciens travailleurs du CENAP Murimawinsangi qui n’ont pas reçu leurs salaires, le porte-parole du ministère ayant l’agriculture dans ses attributions a fait savoir que leur dossier est en cours de traitement et qu’il seront payés par la société Inter café en bonne et due forme.

Les anciens combattants handicapés de guerre souhaitent avoir des soins de santé au sein des infrastructures de leurs provinces d’origine puisque selon eux descendre à Bujumbura demande beaucoup de moyens financiers.

Face à cette roquette, le porte-parole du ministère de la défense tranquillise et fait savoir cette question sera prochainement levée. Quant à la fermeture des frontières terrestres entre le Burundi et le Rwanda, le porte-parole du Gouvernement indique que c’est pour des raisons sécuritaires pour s’assurer s il n’y aurait pas de malfaiteurs qui entrent dans le pays en provenance du Rwanda.
A la question de savoir qui a pris la décision de défendre l’équipe Dynamo de poursuivre le tournois, le porte-parole du ministère en charge de la jeunesse et du sport a fait savoir qu’une commission a été mise en place pour statuer sur ce cas. Les conclusions de la dite commission seront rendues publiques très prochainement-ajoute-il.

Les journalistes ont demandé si le circulaire n° 14/M/2023 en rapport avec les groupements communautaires financiers ne remet pas en cause les efforts de développement de la population et des femmes en particulier, le porte-parole de la BRB a fait savoir que le circulaire sera révisé pour leur faciliter la tâche.

 
Par rédaction info net