Le Président Burundais déplore la montée des extrémisme religieux en Afrique – 27.03.2014 Source Pana

Bujumbura, Burundi – Le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, a vivement déploré mardi à Bujumbura la montée en puissance des extrémismes religieux en Afrique et dans le monde.

Il s’exprimait à l’ouverture d’une conférence internationale de deux jours sur le dialogue interreligieux pour la paix et la prévention des conflits et des guerres en Afrique, qui regroupe des personnalités de différentes confessions religieuses et des Ombdsmans (médiateurs de la République) sont venus des quatre continents.

Selon le président Nkurunziza, cette rencontre est un “indicateur qui ne trompe pas sur l’importance et le souci permanent des uns et des autres à construire un monde paisible et sûr pour tous”.

“Cette conférence internationale vient à point nommé car dans certains pays d’Afrique l’intolérance religieuse gagne du terrain et cause des morts ou attise des guerres”, a-t-il ajouté.

“Nous disons ce que nous savons et nous savons ce que nous disons car dans les pays où le Burundi est présent sur le terrain pour le rétablissement et le maintien de la paix, nous sommes témoins oculaires de cas d’extrémisme et d’intolérance religieuse”, a poursuivi le président Nkurunziza, insistant sur le rôle des religieux et des médiateurs.

“De par votre rapprochement avec les communautés, vous les Ombudsmans (médiateurs) et religieux, vous pouvez empêcher que l’Afrique s’embourbe dans des conflits et des guerres interminables entre communautés de fois différentes”, a-t-il déclaré.