Mort de l’ancien Premier ministre belge Jean-Luc Dehaene
@rib News, 15/05/2014 – Source Reuters

L’ancien Premier ministre belge Jean-Luc Dehaene, figure marquante de la politique européenne tout au long des années 1990 et grand défenseur de la poursuite de l’intégration européenne, est décédé jeudi à l’âge de 73 ans, a annoncé sa formation politique, le Parti chrétien-démocrate flamand.

Il est décédé à la suite d’une chute alors qu’il se trouvait en vacances avec son épouse et des amis en Bretagne, a déclaré un porte-parole du mouvement.

“Il est tombé et il semble que ce soit la cause plutôt qu’une maladie”, a-t-il ajouté, évoquant sa santé fragile.

Jean-Luc Dehaene, à la tête du gouvernement de 1992 à 1999, a notamment supervisé la fédéralisation de la Belgique et la réforme du code électoral. En 1995, alors qu’il semblait sur le point de succéder à Jacques Delors à la présidence de la Commission européenne, le Premier ministre britannique de l’époque, John Major, avait opposé son veto à sa candidature.

Son passage aux affaires, qui a lui valu une profonde estime, a toutefois été émaillé d’épisodes douloureux. Le retrait des forces déployées au Rwanda, qu’il a ordonné en 1994 après la mort de dix casques bleus belges, a été assimilé par certains à une capitulation. Plus de 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont ensuite été massacrés en moins de trois mois.

Son gouvernement a par ailleurs été mis en cause pour les défaillances de la police et de la justice dans l’affaire Marc Dutroux, le pédophile condamné à la prison à vie pour l’enlèvement et le viol de six jeunes filles ainsi que le meurtre de quatre d’entre elles.

Jean-Luc Dehaene cédera le poste de Premier ministre à Guy Verhofstadt après la défaite des chrétiens démocrates aux élections de 1999. Peu avant le scrutin avait éclaté un scandale dû à la présence de dioxine dans des farines animales.

Il a ensuite siégé au Parlement européen, avant de prendre la présidence du groupe financier franco-belge Dexia, après son sauvetage en 2008.

Surnommé le “bulldozer” ou le “plombier” pour ses capacités à trouver rapidement des solutions, il s’est retiré de la vie politique en septembre 2013.

Plus récemment, ce fervent supporter de Bruges avait pris la tête d’une commission d’enquête sur le “fair-play financier” dans le football européen.

L’UEFA devait annoncer les résultats de cette enquête dans les jours qui viennent. Les clubs à gros budget tels que le Paris Saint-Germain ou Manchester City risquent des pénalités.

“Jean-Luc Dehaene a rendu des services exceptionnels à la Belgique, tant sur le plan socio-économique que sur le plan institutionnel. Il avait par ailleurs une vision claire d’une Europe beaucoup plus forte et proche des citoyens”, dit l’actuel chef du gouvernement Elio di Rupo dans un communiqué.