Burundi/Rwanda : Gitega accuse Kigali de soutenir le mouvement rebelle Red-Tabara
Partage

Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye a déclaré au cours d’une émission publique animée à Cankuzo ce vendredi 29 décembre que le Rwanda soutient les rebelles du mouvement Red-Tabara.

Selon lui, « ces groupes sont logés, ravitaillés et financés par le Rwanda ». « Il faut que le Rwanda sache que continuer à soutenir ceux qui tuent des enfants, c’est créer la haine entre les populations de ces deux pays. Ce n’est pas normal de ravitailler ceux qui tuent des enfants ».

Le chef de l’Etat appelle le mouvement Red-Tabara, qui a revendiqué l’attaque meurtrière de Vugizo à Gatumba, à changer de tactique : « S’il veut le pouvoir par force, qu’il s’attaque à l’armée, à la police et non aux populations innocentes ».

Le président Ndayishimiye demande à la population d’être vigilante : « Les groupes terroristes sont déjà dans nos murs, tous les Burundais devraient être comme des militaires parce qu’il n’y aura pas d’agents de sécurité à chaque ménage ».

Il s’est exprimé sur l’intervention des militaires burundais en RDC : « Si la maison du voisin brûle et que tu n’interviens pas pour aider à éteindre le feu, ce voisin non plus ne viendra pas aider si la tienne brûle ».

Aller combattre en RDC, fait savoir le chef de l’Etat, c’est aussi avantageux pour notre pays. « Mourir est une possibilité pour les militaires sur le champ de bataille ».

Toutefois le chef de l’Etat fait remarquer qu’il y a des combattants du Red-Tabara déjà repérés dans les rangs du M23. Il explique que les images des militaires Burundais sur le sol congolais circulant sur les réseaux sociaux, font partie de la guerre psychologique.

Par   (Iwacu)